Gifle contre Emmanuel Macron : 18 mois de prison requis contre l’auteur

L'agresseur d'Emmanuel Macron appartiendrait à un mouvement royaliste d'extrême droite

L'agresseur d'Emmanuel Macron appartiendrait à un mouvement royaliste d'extrême droite. AFP- LUDOVIC MARIN

Le jeune homme de 28 ans avait été placé jusqu'alors en garde à vue pour violences sans incapacité sur personne dépositaire de l'autorité publique. "Arthur C.va se voir délivrer une convocation en justice pour la fin du second semestre 2022 pour répondre des infractions en lien avec les armes détenues illégalement" trouvées à son domicile, a précisé le magistrat.

Damien Tarel a reconnu son ancrage à la droite du spectre politique, assurant que son cri Montjoie Saint-Denis prononcé avant sa gifle fait référence au cri de ralliement historique des chevaliers français. Des " livres anciens sur l'art de la guerre et Mein Kampf ainsi qu'un drapeau à fond rouge avec faucille et marteau jaune et un drapeau de la révolution russe", ont aussi été trouvés chez lui lors d'une perquisition.

Shooter, two others dead in Florida Royal Palm Beach supermarket shooting
Deputies discovered three people, one adult male, one adult female, and one youngster, dead from gunshot wounds when they arrived. 3 people including children photograph Thursday at the Publix grocery store in Royal Palm Beach , Florida .


Perrin s'est inquiété d'un possible risque de récidive, disant percevoir une sorte de détermination froide chez cet homme qui s'est dit investi par les "gilets jaunes", dont la voix n'est plus entendue.

Les deux mis en cause étaient jusqu'ici inconnus des services judiciaire et des services de renseignements.

India reports record daily Covid-19 deaths after Bihar state adjusts data
Bihar's health department on Wednesday said Covid-19 had killed 9,429 people in the state, almost double its previous count. The data by the Union Health Ministry on Wednesday showed India logged 92,596 fresh cases of COVID-19 in the last 24 hours.


Ce jeudi, Damien Tarel, qui partage des " convictions politiques traditionnelles de droite ou d'ultra-droite", était jugé en comparution immédiate, et s'est donc exprimé sur son geste.

" Les dernières vérifications et investigations sont en cours", a souligné néanmoins le procureur. "J'aime le combat, je n'aime pas le côté théâtralisé [de la politique]", a-t-il ajouté, arguant qu'il n'aurait pas donné de claque au Président de la République si ce dernier ne s'était pas approché de lui directement, avec un "regard sympathique et menteur". Emmanuel Macron a évoqué "un acte isolé". "Dans une société démocratique, vous me posez des questions libres, on peut manifester, dire ses opinions, critiquer le gouvernement et le président de la République, user du droit de vote pour changer ceux qui sont élus".

Biden Reverses Trump's Ban on Chinese Apps TikTok, WeChat
To appease Trump, TikTok also explored potential sales to American firms, including Microsoft, Oracle and Walmart. The U.S. also is working on supply-chain issues meant to lessen the dependence on China.


Cette gifle a suscité l'indignation de l'ensemble de la classe politique. "Intolérable, inacceptable", a estimé le patron des députés LR Damien Abad, quand Xavier Bertrand, président (ex-LR) des Hauts-de-France a rappelé que " le respect des institutions de la République et de ses représentants est un principe cardinal de notre vie démocratique ". "Il faut relativiser mais ne pas banaliser", a ajouté le chef de l'Etat.

Latest News