Des ministres accusés de participer à des dîners clandestins : une enquête ouverte

Affaire conclue un ancien collectionneur dans la tourmente

Des ministres et députés ont-ils participé à des dîners clandestins à Paris ?

L'un des organisateurs interviewés par M6, et présenté comme "collectionneur", affirmait en voix off déguisée: "J'ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres".

À l'origine de cette polémique qui prend un tournant judiciaire ce dimanche, M6 a diffusé vendredi un reportage sur des "fêtes clandestines" de haut standing à Paris, sans masque, alors que les restaurants sont fermés depuis la fin octobre et que la France vient d'entrer dans un troisième confinement national.

La chaîne a aussi obtenu des images d'une soirée payante, où des dizaines de convives apparaissent sans masque, certains se faisant la bise.

Bernard Tapie et son épouse, violentés lors d'un cambriolage à leur domicile
Bernard Tapie se bat depuis plusieurs années contre un cancer de l'estomac et de l'oesophage. Le couple Tapie a été surpris en pleine nuit dans son domicile de Seine-et-Marne.


"À la suite du reportage de M6, j'ai demandé au Préfet de police de Paris de vérifier l'exactitude des faits rapportés afin, s'ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins", a déclaré sur Twitter le ministre de l'Intérieur.

Au vu des images de M6 et de leurs précédentes publications sur les réseaux, l'homme a été identifié par plusieurs médias et internautes comme étant Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du "Palais Vivienne", situé dans le centre de Paris. Mais il a plaidé qu'il faisait seulement de "l'humour" et maniait "le sens de l'absurde", quand il avait assuré que des ministres participaient à de tels repas. Celui-ci n'a pas répondu à l'AFP.

M. Attal avait d'ailleurs exclu dans la journée la présence de quiconque du gouvernement à ces dîners. La polémique est très relayée sur les réseaux sociaux, notamment sous le mot dièse #OnVeutLesNoms, sur Twitter. "Si des ministres ou des députés" ont participé à des soirées illégales, "il faut qu'ils soient pénalisés comme n'importe quel citoyen", en écopant d'"amendes", a estimé la ministre déléguée à la Citoyenneté dans "Le Grand Rendez-vous Europe 1-Les Échos-CNews" - une contravention de 135 euros est prévue a minima pour participation à une "réunion interdite" sous état d'urgence sanitaire. "Avec une amende", a tweeté la ministre.

Jordan prince says he has been placed under house arrest
The authorities have become increasingly concerned with his efforts to build ties with disgruntled figures within powerful tribes. Jordan is also home to more than two million Palestinian refugees, most of whom have Jordanian citizenship.


Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a lui aussi été invité à répondre à ce sujet, au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, et a indiqué qu'il "n'y a de passe-droit pour personne et je serais curieux que ce restaurateur donne le nom des ministres s'il est si bien informé que cela". Il est évident que dans les plus beaux quartiers de la capitale, la règle est la même pour tout le monde. "Il n'y a pas deux types de citoyens avec ceux qui ont le droit de faire la fête et ceux qui n'auraient pas le droit", a-t-il insisté.

M. Darmanin a saisi la préfecture de police de Paris d'une enquête administrative.

Coronavirus Ireland: Two more deaths and 511 further Covid-19 cases confirmed
And three other fatalities are being probed, pushing that figure to 95. 8,413 new cases of coronavirus are confirmed in MI . Over the 24-hour period, a total of 1,439 samples were tested, the ministry reported.


Latest News