Le nombre de cancers devrait exploser d'ici à 2040 dans le monde

En 2040 le cancer du poumon sera le 1er cancer en termes de mortalité au Maroc

Le nombre de cancers devrait exploser d'ici à 2040 dans le monde

La plus forte augmentation (environ 81%) des nouveaux cas se produira dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où les taux de survie sont actuellement les plus bas. Des mesures sanitaires prises en amont pourraient empêcher le développement de la maladie.

Selon une récente étude de l'Organisation Mondiale de la Santé, les cas de cancer vont se multiplier dans les années à venir à l'échelle mondiale, surtout dans les pays pauvres.

Le cancer a occasionné le décès de 9,5 millions de personnes dans le monde en 2018.

EU to delay euro clearing decision on Brexit divorce threat
Johnson's move has dynamited he dwindling trust between Britain and the European Union as they try to negotiate a new trading relationship.


L'agence spécialisée des Nations unies avertit que si les tendances actuelles se poursuivent, le monde connaîtra globalement une augmentation de 60 % des cas de cancer au cours des deux prochaines décennies. Et l'organisation s'attend à ce que le chiffre atteigne, d'ici à 2040, une fourchette allant de 29 à 37 millions.

Pour cause, explique l'organisation, ces pays ont dû consacrer des ressources sanitaires limitées à la lutte contre les maladies infectieuses et à l'amélioration de la santé de la mère et de l'enfant. " En 2019, plus de 90% des pays à revenu élevé ont indiqué posséder des services complets de traitement du cancer, contre moins de 15% dans les pays à faible revenu".

"Si les gens ont accès à des systèmes de soins primaires et de référence, le cancer peut être détecté tôt, traité efficacement et guéri".

How many COVID-19 cases were recorded in B.C
The increase of 1,151 cases across the state reported Tuesday was led by two counties: Centre County and Philadelphia County . The news comes on the same day that the county saw 73 new positive cases of COVID-19, raising that total to 29,519.


Le virus de l'hépatite B, le virus de l'hépatite C et certains types de HPV quant à eux augmentent respectivement le risque de développer le cancer du foie ou du col de l'utérus et l'infection à VIH accroît fortement le risque de développer un cancer comme celui du col de l'utérus.

"Si nous mobilisions les différentes parties prenantes pour qu'elles travaillent ensemble, nous pourrions sauver au moins 7 millions de vies au cours de la prochaine décennie", a affirmé le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, cité dans le communiqué.

Le rapport montre que la recherche a permis de faire reculer le nombre de décès dus au cancer, mais ce recul a été plus marqué dans les pays riches. "Les pays à revenu élevé ont adopté des programmes de prévention, de diagnostic précoce et de dépistage, qui associés à un meilleur traitement, ont contribué à une réduction estimée de 20% de la probabilité de mortalité prématurée entre 2000 et 2015, mais les pays à faible revenu n'ont enregistré qu'une réduction de 5% ", a-t-elle ajouté".

MotoGP: deuxième opération de l'humérus pour Marquez
Quand il a ouvert la baie vitrée du jardin, ce n'est pas une petite fenêtre, c'est une grande fenêtre, il s'est cassé le bras. Si nous en avions eu connaissance, Marc n'aurait jamais essayé" de revenir si près de sa première opération, le 21 juillet.


" Les 50 dernières années ont vu d'énormes progrès dans la recherche sur la prévention et le traitement du cancer", explique le Dr Elisabete Weiderpass, directrice du CIRC. "Les décès ont été réduits".

Latest News