La Chine minimise le risque d'une nouvelle pandémie de grippe porcine

Van Gucht Le virus G4 H1N1 est un candidat sérieux pour une future pandémie

Une nouvelle sorte de grippe porcine, "possible virus pandémique", apparaît en Chine

"Cela souligne également que nous ne pouvons pas baisser la garde contre la grippe et que nous devons être vigilants et continuer la surveillance, même dans la pandémie de coronavirus", a-t-il ajouté.

À partir de ces virus, les chercheurs ont ensuite réalisé des expériences en laboratoires sur des furets, dont les symptômes grippaux sont très semblables à ceux des humains.

Actor says ‘Justice League’ director Whedon was ‘abusive’
Whedon has not responded to Fisher on social media, and emails from The Associated Press to representatives seeking comment from him and from Warner Bros. were not immediately returned.


Une nouvelle sorte de grippe porcine apparue en Chine est devenue plus contagieuse pour l'homme et doit être surveillée de près dans l'hypothèse où elle deviendrait un éventuel virus à risque pandémique, selon une étude réalisée par des chercheurs chinois et publiée dans une revue scientifique américaine. Et s'inquiètent d'une nouvelle famille de virus, descendant génétiquement de la grippe porcine H1N1 qui provoque entre 100.000 et 400.000 décès en 2009 et 2010.

Les auteurs de cette étude sont des scientifiques issus d'universités chinoises et du Centre de prévention et de lutte contre les maladies chinois.

Coronavirus worries cause NYC to delay indoor dining resumption
Cuomo said people must follow the rules and the city must do better on enforcement before indoor dining there can proceed. NY state will create its own department to help local governments enforce reopening rules for businesses, Gov.


Entre 2011 et 2018, les chercheurs ont réalisé 30 000 prélèvements nasaux sur des porcs dans les abattoirs de 10 provinces chinoises et dans un hôpital vétérinaire, permettant d'isoler 179 virus de grippe porcine. Ils ont de la fièvre, toussent et éternuent. Et selon des tests sanguins capables de rechercher la présence d'anticorps à ce virus, 4.4% de la population générale chinoise semble également contaminée.

Selon Steven van Gucht, le virus G4 H1N1 est à prendre en considération car il est présent depuis 2016 dans les élevages de porcs chinois et parce que les virus de la grippe saisonnière déjà en circulation ou les vaccins antigrippaux utilisés n'offrent que peu de protection croisée chez l'homme.

US Supreme Court Allows Public Money for Religious Schools in Major Ruling
The state's tax authorities deemed religious schools ineligible to receive such donations. School-choice advocates are claiming victory after a long-awaited U.S.


C'est une découverte dont on se serait bien passé. C'est donc aujourd'hui leur crainte. "Ces travaux sont un rappel salutaire que nous courons constamment le risque de l'émergence de pathogènes zoonotiques, et que des animaux d'élevage, avec qui les humains sont plus en contact qu'avec des animaux sauvages, soient la source de virus pandémiques importants", commente James Wood, chef du département de médecine vétérinaire à l'Université de Cambridge.

Latest News