Le 200e ! Cavani a vécu une soirée inoubliable — PSG

Neymar attaque le Barça en justice

PSG - BORDEAUX - Actualités Girondins

Après cette victoire 4 buts à 3 face à Bordeaux grâce à son doublé, Marquinhos est venu répondre aux questions de Canal + après une prestation moyenne de son équipe et Neymar qui voit rouge en fin de match. "Au Brésil, on se demande ce qui se passe avec cette équipe, on a l'impression d'être dans une télé-réalité", a lancé, sur Europe 1, la journaliste brésilienne. Le "Matador" a égalisé d'une déviation de la tête sur un centre parfait d'Angel Di Maria (25e).

L'Afrique plus que jamais en alerte — Coronavirus
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée samedi de l'apparition d'infection sans lien évident avec la Chine . Seule une poignée de voyageurs, le visage recouvert d'un masque, entrait ou sortait de la gare de la quatrième ville du pays.


138 en Ligue 1, 30 en Ligue des Champions, 32 en Coupes. Il a encaissé trois buts. Après la rencontre, le meilleur buteur de l'histoire du club a reçu un trophée d'honneur, entouré de ses coéquipiers et applaudi par tout un stade reconnaissant pour tout ce qu'il a pu donner depuis son arrivée en 2013.

Ronaldo a fêté son 1000e match pro par un but
Interrogé par Téléfoot , le défenseur de l' OL ne semble pas trembler à l'idée de croiser l'octuple champion d'Italie. Marcelo est déjà tourné vers cette rencontre et sur le duel qui l'attend avec Cristiano Ronaldo .


Thiago Silva est sorti sur blessure dès la 17e minute. Ce bilan-là est un peu plus flatteur: le défenseur n'a pas créé tellement de différences offensivement, mais il a au moins correctement tenu son couloir. Quand ce n'est plus le cas, tout se dérègle bien trop vite. On doit s'adapter à toutes les situations. Son adversaire fait (juste avant la faute de Neymar) une faute qui pousse le quatrième arbitre à venir sur le terrain!

Chaos dans les îles Canaries (vidéos) — Tempête de sable
Dès samedi, le trafic aérien avait été perturbé sur l'archipel situé au large du Maroc par des vents violents chargés de sable. Dans un tweet, le ministre des Transports Jose Luis Abalos a remercié ces pays pour leur "solidarité ".


"C'est dans notre tête, dans la tête des joueurs, on a envie de jouer (le match retour) le plus vite possible". Ce n'est pas normal. Rico (3) et Kehrer (4) ferment la marche. "C'est difficile de regagner la confiance, c'est un peu compliqué, mais la meilleure chose est d'avoir gagné, cela donne une bonne base pour nous améliorer ". Dans ce match ça a été surtout sur des coups de pied arrêtés. On a tout fait pour repartir d'ici avec un autre résultat.

Latest News