Evo Morales annonce la convocation de nouvelles élections — Bolivie

Nouvelle nuit de violence dans les rues de La Paz jeudi soir 7 novembre.                  REUTERS  China Martinez

Nouvelle nuit de violence dans les rues de La Paz jeudi soir 7 novembre. REUTERS China Martinez

Accompagné par la foule, Luis Fernando Camacho, dirigeant le plus visible et radical de l'opposition, s'était rendu au siège du gouvernement à La Paz pour y remettre symboliquement une lettre de démission à signer par Evo Morales, ainsi qu'un exemplaire de la Bible.

Durant la journée, plusieurs dirigeants de l'opposition avaient exhorté le chef de l'Etat à lui aussi démissionner.

La vague de contestations qui secoue le pays depuis trois semaines a fait trois morts et 383 blessés.

White House aide fails to appear for impeachment inquiry
He says, "No one seems to have any first-hand knowledge" and claims that, "Every one of those people canceled themselves out". He says if House investigators want to see a summary of the April 21 call, he's "happy to give it to them".


"Quelques minutes après cette allocution, Carlos Mesa, ancien président bolivien et principal rival de M. Morales lors de la dernière élection présidentielle, a rejeté sa proposition". Les deux autres partis concernés sont le MAS d'Evo Morales et le Parti démocrate chrétien, une formation d'opposition.

Evo Morales a condamné l'occupation de ces médias par des manifestants. Dans une lettre envoyée au président et publiée sur son compte Twitter, il a écrit que le cours des événements va à l'encontre de mes principes personnels, ainsi que de mes valeurs spirituelles et démocratiques, et donc cela m'empêche de continuer à la tête du portefeuille d'État que je dirige.

Le président Evo Morales a annoncé dimanche qu'il convoquerait de nouvelles élections en Bolivie, où la contestation du scrutin du 20 octobre, qui a abouti à sa réélection pour un quatrième mandat, n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis trois semaines. Recouverte ensuite de peinture rouge, une partie des cheveux coupés, l'élue a été forcée à marcher pieds nus sur près de cinq kilomètres sous les insultes et les menaces, selon les images circulant sur les réseaux sociaux et les médias locaux. Des scènes de fraternisation entre policiers et manifestants de l'opposition ont été observées dans la capitale.

NCAA Rules potential number 1 overall pick ineligible
Wiseman was initially found eligible by the NCAA earlier this year, but after further investigation, the NCAA had changed course. Wiseman will suit up for a game against Illinois-Chicago on Friday, with a bigger date against No. 15 OR looming next week.


"Sœurs et frères, notre démocratie est en danger à cause du coup d'Etat en cours que des groupes violents ont lancé contre l'ordre constitutionnel". "En ma condition d'adhérent à la CSUCTB, organisation essentielle du mouvement indigène et paysanne, je dénonce l'attaque lâche et sauvage contre la radio de cette confédération", a tweeté le chef d'Etat.

Le ministre de la Défense Javier Zavaleta a cependant exclu pour le moment une intervention militaire contre les mutins.

Après 17 jours de protestation dans les rues d'une Bolivie sous haute tension, le président Evo Morales a finalement annoncé de nouvelles élections ce dimanche. "Nous confirmons que nous n'affronterons jamais le peuple", a-t-il dit.

Wedding sponsorships pour in for man who proposed to girlfriend at KFC
On Friday, KFC South Africa said it would be meeting with the couple and vowed to keep people posted on any developments. Donations are flooding in with some offering to DJ at their wedding and others offering to make their invitations.


Jusqu'à maintenant les rues de La Paz ont été surtout occupées par des manifestants de l'opposition.

Latest News