Michel Aoun promet de résoudre la crise — Manifestations au Liban

Des femmes manifestent contre le gouvernement dans le centre de Beyrouth le 18 octobre 2019

Le gouvernement libanais retire la proposition de taxer les appels VoIP

Il ne pourra pas compter sur ses alliés passés: le chef du parti chrétien des Forces libanaises, Samir Geagea, a annoncé au même moment la démission de ses quatre ministres, estimant "le gouvernement actuel incapable de trouver des solutions ".

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés ce 20 octobre au niveau de l'esplanade parisienne du Trocadéro en écho au mouvement de protestation qui secoue le Liban.

"Les gens se sont réveillés", a ajouté le jeune homme de 24 ans, appelant à des élections parlementaires anticipées.

"Retransmises en direct par haut-parleurs sur les lieux des rassemblements géants du centre-ville de Beyrouth, les annonces de M. Hariri n'ont apparemment pas convaincu: "elles ont été accueillies par les dizaines de milliers de manifestants aux cris de " Révolution, révolution " et " le peuple veut la chute du régime ", les slogans phares de la contestation.

La colère populaire ne s'éteint pas au Liban.

Nine Indian soldiers killed and two bunkers destroyed by Pakistan Army
He appreciated the worldwide media and human rights organisations for constantly exposing the inhumane actions of the Indian army. Officials from the two countries accused each other of firing mortar rounds and small arms along the so-called Line of Control.


Le centre-ville de Beyrouth ressemble à un champ de bataille avec de la fumée se dégageant toujours de pneus et bennes à ordures incendiés dans la nuit. Selon les autorités, 52 policiers ont été blessés vendredi et 70 personnes ont été arrêtées.

La contestation a éclaté jeudi dernier, suite à l'annonce d'une taxe sur l'utilisation des messageries internet, notamment l'application WhatsApp.

Les manifestants conspuent l'ensemble des dirigeants les qualifiant de "voleurs".

Fait marquant, la contestation a aussi gagné des fiefs du Hezbollah et du mouvement Amal, dans le sud du pays.

A Tripoli, des enseignants et étudiants ont rallié les manifestants. "Ils nous exploitent et ne font rien pour améliorer les services", déplore-t-elle. Plus du quart de la population vit sous le seuil de pauvreté, d'après la Banque mondiale.

Jardim salue la complémentarité entre Ben Yedder et Slimani — Monaco
En conférence de presse d'après-match, Leonardo Jardim n'a pas tari d'éloges à l'égard de Wissam Ben Yedder et Islam Slimani . Un duo de choc qui pourrait permettre à Monaco de retrouver les premières places du classement dans les prochaines semaines.


La décision a été aussitôt annulée sous la pression de la rue, mais les Libanais ont poursuivi leur mouvement pour exprimer leur ras-le-bol d'une classe politique accusée de corruption et d'affairisme dans un pays aux infrastructures en déliquescence et où la vie est chère. Universités, banques et institutions publiques, banques sont restées fermées samedi.

À l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire, le premier ministre Rafic Hariri a annoncé devant la presse l'adoption par la coalition gouvernementale qu'il dirige de mesures essentielles et nécessaires.

Le Liban s'est engagé en avril 2018 à engager des réformes lors d'une conférence internationale en contrepartie de promesses de prêts et de dons d'un montant total de 11,6 milliards de dollars. A titre d'exemple, la dette publique atteint 86 milliards de dollars, soit plus de 150% du PIB.

Le Premier ministre avait insinué vendredi qu'il pourrait démissionner.

Dans une allocution télévisée samedi, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a indiqué que son mouvement ne soutenait pas l'idée d'une démission du gouvernement et a appelé chacun "à prendre ses responsabilités". Lui, il a remarqué la présence du drapeau algérien dans certaines images des chaînes d'info libanaises: " L'Algérie a une place particulière chez nous, la lutte contre le colonialisme, sa position envers la Palestine, son aide durant la guerre civile libanaise [1975-1990, NDLR] ".

French lock retires following red card
Following a brief deliberation, Vahaamahina was shown a red card and France were forced to battle on with 14 men. World Rugby announced Vahaamahina will face a disciplinary hearing on Thursday following his dismissal.


Latest News