Après le départ du faucon Bolton, Donald Trump vole en solo

Trump limoge Bolton | ICI

États-Unis : Donald Trump limoge son conseiller à la sécurité nationale

Considéré comme un va-t-en guerre, M. Bolton, 70 ans, qui a occupé par le passé le poste d'ambassadeur des Etats-Unis au sein des Nations Unies sous l'administration George W. Bush, était de plus en plus isolé au sein du cabinet du président Trump selon les médias américains.

Argentina remains undefeated, stuns Serbia to advance to final four
Spain remains undefeated through Round 2 of the tournament. "The best thing we can do now is to fight to at least be the fifth". Gabriel Deck dunks the ball during the quarter-final game between Argentina and Serbia. "We believed it.


John Bolton était le quatrième conseiller à la sécurité nationale du président. "Je lui ai donc demandé sa démission, qui m'a été remise ce matin", a expliqué sur Twitter le chef de l'Etat, précisant qu'il nommerait un nouveau conseiller la semaine prochaine.

New England Patriots: 5 observations from stampede of the Steelers
Tom Brady was constantly given the matchups he wanted, and players like Mark Barron and Kameron Kelly were picked on often. In addition, New England seems primed to capture its 11th straight AFC East division title and 16th in the last 17 years.


"J'étais en désaccord avec nombre de ses suggestions, comme d'autres au sein de cette administration", a ajouté le président, en évoquant cet avocat de formation connu en particulier pour sa moustache. Trump a envoyé sur ce dossier des signaux contradictoires, entre extrême fermeté et volonté de négocier, voire même de rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani. "Bolton, pour sa part, a répondu entre-temps à une réponse laconique: " J'ai proposé hier soir de démissionner et le président a déclaré: " nous en reparlerons dans la matinée ". Cette annonce est tombée moins de deux heures avant un point de presse, qui avait été annoncé par la Maison Blanche et auquel devait participer M. Bolton en compagnie du secrétaire d'Etat Mike Pompeo. Comme souvent, le président américain a annoncé la nouvelle via un tweet. Au début des années 2000, déjà, son extrême fermeté sur ce dossier lui avait valu d'être traité de "déchet humain" dans la presse nord-coréenne. "Il devrait être conseillé par ceux qui partagent sa vision".

We Analyzed Felicity Huffman - Here Is What I Found
In exchange for the plea deal, prosecutors want her to serve one month in prison and pay a $20,000 fine. Huffman told her "how talented [she] was and how [she] never needed an award to know that".


Les deux hommes avaient montré de profondes divergences, ces dernières semaines, sur plusieurs dossiers, Trump soupçonnant son conseiller de vouloir entraîner le pays vers une nouvelle guerre. "Espérons que (le président) les saisira", a-t-il ajouté.

Latest News