Le Liban dénonce une attaque d'Israël après la chute de drones

Israël frappe la Syrie en affirmant empêcher une attaque de «drones meurtriers»

Liban : deux drones tombent sur un centre du Hezbollah, l'armée pense qu'ils sont israéliens

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a contacté dimanche le Premier ministre libanais Saad Hariri, quelques heures après que deux drones israéliens soient tombés dans la banlieue-sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah.

"Le premier drone est tombé sans faire de dégâts tandis que le second, chargé d'explosifs, a détoné, causant d'importants dommages au centre des médias", a indiqué à l'agence de presse libanaise (ANI) un porte-parole du Hezbollah, Mohamed Afif.

Israël avait annoncé quelques heures avant la chute des drones de nouvelles frappes en Syrie, disant vouloir empêcher une attaque iranienne qui devait être lancée depuis ce pays voisin à l'aide de drones explosifs. "La nouvelle agression (.) constitue une menace à la stabilité régionale, et une tentative de pousser la situation vers davantage de tensions", a écrit dans un communiqué Hariri, dénonçant une "attaque flagrante contre la souveraineté libanaise et une violation flagrante de la résolution 1701" de l'ONU ayant mis fin au conflit entre les deux voisins en 2006.

Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne a refusé de commenter les allégations de l'armée libanaise. "Il y a une autre possibilité, que ces drones qui sont tombés n'étaient pas israéliens mais plutôt iraniens", a ainsi estimé le correspondant militaire du quotidien israélien Haaretz Amos Harel.

Putin orders reciprocal Russian response to US missile test
He ordered the Defense Ministry and other agencies: "To take comprehensive measures to prepare a symmetric response". Putin said that the test confirmed prior suspicions that the U.S. had planned to place banned weapons in Europe.


Hassan Nasrallah a rapproché cet incident des nouveaux bombardements de Tsahal en Syrie, dans la nuit du 24 au 25 août, qui visaient selon lui des positions de son mouvement et auraient tué au moins deux Libanais.

La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action pour contrer des " missiles israéliens " visant les environs de Damas, a indiqué une source militaire citée par l'agence officielle Sana.

De son côté, l'armée israélienne a annoncé avoir frappé pour empêcher une tentative iranienne de la force Al-Qods (l'unité d'élite des Gardiens de la Révolution) de mener une attaque depuis la Syrie contre des cibles dans le nord d'Israël avec des drones tueurs.

" Le modus operandi est similaire à celui que nous avons vu ailleurs au Moyen-Orient, comme au Yémen et en Arabie saoudite", a déclaré dimanche un porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus. L'homme fort du Hezbollah a ensuite promis, selon une retranscription de Reuters, "à l'armée israélienne à la frontière [avec la Syrie] de s'attendre à une réponse imminente".

Indonesia cuts internet access in Papua, attempts to squash protests
The internet shutdown caused the intensifying of the protests, a number of protesters have also started to gather in Jakarta. Claims of heavy-handed treatment and racist slurs by the police followed.


Il a également noté que, si les forces iraniennes avaient lancé des roquettes et des missiles contre Israël à trois reprises en 2018, l'utilisation de drones "kamikazes" destinés à exploser sur leurs cibles était une tactique nouvelle et "différente".

"Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué une " action opérationnelle majeure ".

Un des porte-parole du Hezbollah a indiqué qu'un des locaux du mouvement chiite avait été endommagé.

M. Nasrallah a confirmé la mort de deux combattants du Hezbollah.

Ça bouge dans le jury de "The Voice"
Cette année encore la tâche s'annonce ardue pour les 4 coachs qui vont devoir départager une génération 2019 encore plus talentueuse.


Cité par l'agence iranienne Ilna, un haut responsable iranien a toutefois démenti que des positions de la Force Al-Qods aient été touchées.

Latest News