Le procès du MH17 abattu attendu en mars 2020

VOL MH17 TROIS SUSPECTS RUSSES ET UN UKRAINIEN SERONT JUGÉS AUX PAYS-BAS

VOL MH17 TROIS SUSPECTS RUSSES ET UN UKRAINIEN SERONT JUGÉS AUX PAYS-BAS

Les Pays-Bas ont annoncé ce mercredi les noms des quatre suspects, trois Russes et un Ukrainien, présumés responsables du crash du vol MH17 abattu au-dessus de l'Ukraine en 2014.

Selon le procureur néerlandais Fred Westerbeke, les quatre sont accusés d'avoir convoyé dans l'est de l'Ukraine le système de missiles antiaériens Bouk, utilisé pour abattre le vol MH17.

L'avion de la Malaysia Airlines qui devait assurer la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet 2014 au-dessus de territoires tenus par les séparatistes pro-russes du Donbass. "Une fois de plus, des accusations absolument gratuites sont portées contre des Russes, visant à discréditer la Fédération de Russie aux yeux de la communauté internationale", indique un communiqué publié sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

"L'Ukraine, de son côté, a appelé Moscou à " reconnaître sa responsabilité ".

"Silene Fredriksz, dont le fils et la belle-fille avaient péri dans la tragédie, s'est dite " heureuse que le procès puisse enfin débuter ".

XXXTentacion's Friend C Glizzy, 16, Shot 1 Year After Rapper's Death
C Glizzy posted a video on Instagram of him rapping with XXXTentacion the day after he was murdered past year . The Broward Sheriff's Office is investigating the shooting.


L'an dernier, le président russe Vladimir Poutine a présenté la destruction de l'avion comme une "terrible tragédie" mais a affirmé que Moscou n'avait rien à se reprocher dans cette affaire.

Après les révélations de la JIT, les Pays-Bas et l'Australie, dont 38 ressortissants figuraient parmi les victimes, avaient ouvertement accusé la Russie d'être responsable du crash.

L'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) avait annoncé, en mai 2018, avoir établi que le missile ayant abattu l'avion provenait de la 53e brigade antiaérienne russe basée à Koursk (Russie).

La vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères Olena Zerkal a déclaré mardi à l'agence ukrainienne Interfax qu'un haut gradé russe figurait parmi les quatre suspects.

La tragédie reste un sujet hautement sensible aux Pays-Bas, où le Premier ministre Mark Rutte n'a jamais caché que trouver les coupables et les traduire en justice était un de ses objectifs les plus importants.

Facebook's Libra cryptocurrency will launch in the first half of 2020
To be sure, recent history reminds us that many big Facebook announcements never really take off. And as with any cryptocurrency, there's also the risk of hacks or other types of attacks.


A l'annonce du procès, Piet Ploeg, président d'une association des familles qui a perdu trois proches lors du crash, a loué le "courage" du parquet néerlandais, qui n'a "épargné personne pour des raisons politiques".

Il a ajouté qu'il ne comptait pas témoigner dans le cadre de ce procès.

Les députés néerlandais ont ratifié en 2018 un accord signé avec l'Ukraine pour que soient engagées aux Pays-Bas les éventuelles poursuites judiciaires à l'encontre des responsables de la catastrophe.

Dans leur rapport, les enquêteurs de l'équipe conjointe internationale qui ont travaillé pendant des années pour reconstituer l'accident et en déterminer les causes et les responsables, évoquent une ligne directe de commandement militaire entre les rebelles ukrainiens et la Fédération de Russie. En effet, la Russie n'autorise pas l'extradition de ses ressortissants poursuivis à l'étranger.

"L'Ukraine a en revanche appelé Moscou à reconnaître sa responsabilité" et à "commencer à coopérer avec l'enquête".

Love Island 2019's Sherif points out Joe needs to 'grow up'
All the Islanders are therefore fully supported by the professionals on site and by their friends in the villa. However, now her mam has spoken to MailOnline , saying that she thinks Lucie is fine on the show.


Les enquêteurs se sont engagés à étudier "avec soin" les affirmations de la Russie sur la catastrophe, tout en notant que des informations qu'elle avait précédemment fournies, telles que la présence sur les images radar d'un avion de combat ukrainien près de l'avion de Malaysia Airlines, s'étaient avérées "incorrectes".

Latest News