Saïd Bouteflika a été arrêté — Algérie

Algérie : La purge commence dans l’entourage de Bouteflika sur fond de règlements de comptes

Algérie : arrestation de Saïd Bouteflika, le frère d'Abdelaziz Bouteflika

En effet, le frère et conseiller de l'ex-président de la République algérienne Said Bouteflika a été arrêté ce samedi par les services de sécurité.

Agé de 61 ans, Saïd Bouteflika était considéré comme le véritable homme fort du palais présidentiel depuis son frère de Président a été victime d'un accident vasculaire cérébral, en avril 2013.

Ebola en RDC - plus de 1.000 morts en neuf mois
A Genève, l'Organisation mondiale de la santé ( OMS ) a prévenu que la transmission " intense " du virus allait se poursuivre. L'épidémie frappe une région touchée par l'insécurité qui s'est retournée contre les personnels soignants.


Concernant Athmane "Bachir" Tartag, qui aurait démissionné de son poste de coordinateur des services le même jour que Bouteflika, les raisons de l'arrestations restent mystérieuses. Mais les protestataires continuent de réclamer le départ de toutes les figures du système lié à l'ancien président.

Le général Mohamed Mediene, patron des services secrets pendant 25 ans, avait été mis en cause par le chef d'état-major de l'armée, Ahmed Gaïd Salah, ces dernières semaines dans un complot visant, selon lui, l'Algérie.

Un plan social annoncé pour 3 000 salariés — Carrefour
Elles nécessitent un accord signé par des syndicats représentant au moins 50% du personnel. Dans ce contexte, le projet d'accord RCC " apparaît décalé ", a commenté M.


Mi-avril, il l'avait accusé publiquement de "conspirer" pour entraver les solutions de sortie de crise et avait "lancé un dernier avertissement" à cet ancien chef des services de renseignement, dissous en 2016.

La télévision d'Etat a interrompu ses programmes pour diffuser un bulletin d'information spécial accompagné d'images de l'arrivée au tribunal de Said Bouteflika, Mohamed Mediene et Athmane Tartag.

Les adieux plein de rage de Patrick Sébastien : "Je vais me battre"
Il a fait comprendre qu'il subissait cette situation, mais a promis qu'il ferait tout pour revenir le plus vite possible. Samedi soir, l'animateur présentait le dernier numéro de son émission culte sur France 2.


Concernant Saïd Bouteflika, plusieurs sources évoquent également son arrestation, au même titre que les deux généraux, dans la cadre de la même affaire. Mais le dit "Toufik" avait nié avoir rencontré le général Tartag à cette "pseudo-réunion", dans une déclaration transmise à des médias. Sans le citer nommément, Ahmed Gaid Salah avait accusé, dans son fameux discours du 2 avril dernier, Said Bouteflika d'être à la tête de la "issaba" (bande) qui a confisqué, selon lui, le pouvoir présidentiel.

Latest News