La CGT et Solidaires attaqués par les forces de répression

Défilé du 1er mai: Philippe Martinez brièvement exfiltré à cause des heurts

Philippe Martinez le leader de la CGT a été exfiltré du défilé quelques minutes ce mercredi 1er maiPlus

Interrogé par téléphone par l'AFP pour savoir s'il avait quitté définitivement la manifestation, le numéro un de la CGT a répondu par SMS: "Non, je suis juste un peu en retrait". LIRE AUSSI Suivez en direct la journée de manifestationsPeu avant, le responsable syndical s'était retrouvé coincé entre les black blocks, très actifs depuis la mi-journée, et les forces de l'ordre.

Lorsqu'il s'est replié vers une rue adjacente, il a essuyé des jets de bouteilles "par un groupe d'individus", selon un militant CGT.

Black Blocs : un 1er-Mai sous haute tension
A Paris, la police avait recensé 20.000 manifestants (la CGT 55.000) dans le cortège syndical et 14.500 venus hors cortège. Au total 190 motos circuleront aux alentours des manifestations et des drones serviront également à sécuriser le défilé.


La CGT et Solidaires ont vivement critiqué le dispositif sécuritaire mis en place mercredi à Paris pour répondre aux violences des radicaux lors de la manifestation syndicale du 1er mai, incriminant le préfet de police qui a invoqué la nécessité de protéger "l'ordre républicain" contre des "casseurs violents". "Il s'agit de récupérer personne, il s'agit de mobiliser ensemble pour la même cause, c'est-à-dire un changement de cap radical", a-t-il ajouté après avoir jugé que si "le 1er mai c'est une date très importante", ça l'est "cette année encore plus que les années précédentes car il s'agit de montrer au président de la République et au gouvernement que ses choix politiques nous les contestons et que nous proposons d'autres choses".

Philippe Martinez a toutefois critiqué la présence d'"individus qui ne sont pas là pour manifester et empêchent la manifestation de se tenir". "Il a fallu qu'on s'identifie, c'est insupportable!", a encore critiqué Philippe Martinez.

Julian Assange condamné à 50 semaines de prison en Grande-Bretagne
Sur un tweet, WikiLeaks a jugé cette condamnation " aussi choquante que vindicative ". Mais celui-ci a tenu à le présenter en justiciable comme les autres.


Peu de temps après l'évacuation de son secrétaire général, le syndicat a publié un communiqué où il "dénonce fermement les violences en cours à Paris", soulignant également "une répression inouïe et sans discernement" qui a eu lieu "suite aux actes de violence de certains" émeutiers.

Iker Casillas recovering in hospital after suffering heart attack
The 37-year-old was also in goal for Spain when they won the 2010 World Cup, as well as their triumphs at Euro 2008 and 2012. He goalkeeper is married to the Spanish television journalist Sara Carbonero, with whom he has two children.


Latest News