Des données personnelles exposées — Facebook

Encore une fois le réseau social est mis à l'index pour son manque de vigilance vis-à-vis de la protection des données personnelles de ses utilisateurs

Facebook : les données privées de 540 millions d'utilisateurs en accès libre

"Nous nous engageons à travailler avec les développeurs de notre plateforme pour protéger les données des personnes", a déclaré un porte-parole de Facebook dans un communiqué.

Les données personnelles de 540 millions d'utilisateurs de Facebook ont été stockées en clair sur des buckets Amazon S3 sans sécurité. Pour Cultura Colectiva, ils ont prévenu l'intéressé en janvier, mais n'ont pas obtenu de réponse en retour.

Pour " At the Pool ", les données ont été mises hors ligne pendant l'enquête des chercheurs en sécurité.

Ce sont deux applications tierces qui sont à l'origine de cette fuite de données.

" Les politiques de Facebook interdisent le stockage des informations Facebook dans une base de données publique". Ces bases de données étaient laissées à l'air libre, sans protection ni mot de passe. UpGuard pense que les sésames en question correspondaient à son application et non à des comptes Facebook.

Читайте также: Algérie : le chef des services de renseignements quitte ses fonctions

On ignore si des acteurs malveillants ont accédé à la base de données avant qu'UpGuard ne la découvre. "Cela fournissait toutes les informations qui font la valeur de Facebook ", estime-t-il. "Il y a des millions de points de données pour dresser le profil des gens afin de comprendre comment leur vendre quelque chose ou les tromper". Baptisée At the Pool, elle appartient à un développeur californien d'applications, disparu en 2014, et héberge les données sensibles de 22 000 utilisateurs, comme les mots de passe, les listes d'amis, les photos ou les centres d'intérêt. Même si la responsabilité de cette fuite de donnée ne repose pas intégralement sur Facebook, les problèmes concernant le réseau social ne cessent de se multiplier.

Il est tout a fait possible pour un éditeur de contenus Facebook d'extraire des données personnelles d'utilisateurs pour les stocker ailleurs sur la Toile sans protection particulière. Comme l'expliquent les spécialistes d'UpGuard, le fait qu'il s'agisse de bases de données en lien avec Facebook a un retentissement particulier suite aux nombreux problèmes qu'a connus le réseau social en ce qui concerne les données de ses membres, mais il s'agit d'un problème qui dépasse de loin le cadre de la firme de Mark Zuckerberg.

La société spécialisée dans la cybersécurité a relancé le géant du e-commerce le 21 février, sans action de la part d'AWS.

Dans un cas, l'entreprise de médias Cultura Colectiva, basée au Mexique, a ouvertement stocké les données de 540 millions d'utilisateurs, dont des numéros d'identification, des commentaires, des réactions et des noms de comptes.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2019 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Latest News