Ça chauffe entre l’Elysée et le Sénat — Affaire Benalla

Gérard Larcher en conférence à Sciences po Lille

Gérard Larcher en conférence à Sciences po Lille

"Comment voulez-vous ne pas dire le droit?", a déclaré Gérard Larcher.

Pièces majeures du dispositif élyséen, ces deux hauts fonctionnaires verront leurs " incohérences " et leurs " contradictions " devant la commission d'enquête du Sénat -dixit un sénateur- examinées par la justice.

Alexandre Benalla, son acolyte Vincent Crase et Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, sont soupçonnés d'avoir fait un faux témoignage devant la commission d'enquête sénatoriale qui les avait entendus sur l'affaire de ce collaborateur de l'Elysée poursuivi pour violences en marge d'une manifestation. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a même dénoncé un acte "politiquement bas et moralement très grave", en comparant le Sénat à "un tribunal politique". A tel point que -fait rarissime- le Premier ministre Edouard Philippe a décidé de boycotter les questions au gouvernement devant la Haute assemblée.

Apple Announces New Video Streaming Service To Rival Netflix
It also features unique security measures, which include a unique card number which is stored on the user's iPhone . And in contrast to traditional credit cards, it will have no late fees, annual fees or worldwide usage fees.


Le Bureau a décidé de demander au président du Sénat "de signaler au ministère public, en application de l'article 40 du code de procédure pénale" les "suspicions de faux témoignages" devant la commission d'Alexandre Benalla, sur "la nature des fonctions qui lui étaient confiées et son rôle dans le dispositif de sécurité du chef de l'État, la restitution des passeports diplomatiques et la conclusion d'un contrat de sécurité privée avec (l'oligarque russe Iskander) Makhmudov".

"Attaquer le président" Le délégué général de La République en marche (parti présidentiel), Stanislas Guerini, a rapidement dénoncé l'instruction d'"un procès politique contre l'Elysée" par les sénateurs, dont "l'intention cachée" est selon lui d'"attaquer le président de la République". Au cours d'un communiqué, ce dernier a confirmé avoir pris la décision de ne pas se rendre à "la conférence commune avec le Président du Sénat Gérard Larcher prévue ce vendredi 22 mars à Sciences Po de Lille ". La droite a d'ailleurs conservé la majorité au Sénat en septembre 2017, en pleine vague macroniste.

L'affaire rebondit en décembre lorsque La lettre du Continent, puis Le Monde, révèlent un voyage d'affaires de M. Benalla au Tchad au début du mois où il a rencontré le président Idriss Déby, trois semaines avant une visite d'Emmanuel Macron à N'Djamena. Un seuil rapidement relevé face à la levée de boucliers des élus.

La Chine commande 300 Airbus
En 2011, American Airlines avait passé commande pour 460 avions d'un seul coup mais répartie entre Airbus et Boeing. Cette commande contribuera à alimenter l'usine d'Airbus à Tiajin.


"Ça déplaît à Emmanuel Macron et à ses ministres, qui auraient voulu que la commission d'enquête du Sénat se couche, exactement comme celle de l'Assemblée nationale qui s'est auto-sabotée", a jugé l'eurodéputé RN Nicolas Bay sur France 2.

Pour l'heure, cette révision est bloquée, enterrée depuis juillet 2018. par l'affaire Benalla. Alors que la commission d'enquête de l'Assemblée, concédée par la majorité, a tourné au fiasco, le Sénat n'a pas laissé passer l'occasion. "Ils finiront pas s'habituer", a ironisé le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, en réplique aux critiques émanant des députés LREM.

Real Madrid put the wheels in motion to sign Mbappe from PSG
The probability that he doesn't leave is too big. " Neymar's name is always on everyone's lips during every transfer window". Subscribe to Squawka's Youtube channel here .


Latest News