Décès d’Emiliano Sala : Cardiff doit payer selon sa mère (en colère)

Emiliano Sala- Cardiff

Reuters

Pour la première fois, sa mère s'exprime, dans une interview accordée au journal L'Equipe: " Je suis en colère, oui, c'est certain.

K-pop star Jung Joon-young arrested in sex video scandal
The Korean Herald reported that since launching in November, the site sold monthly subscriptions, raking in more than $6,000. Those members could pay $44.95 per month for "extra features" and 97 members are thought to have paid.


La mère du joueur Emiliano Raúl Sala Taffarel, demande que lumière soit faite sur les conditions d'organisation du voyage qui a abouti au décès de son fils le 21 janvier.

Bus full of children set alight by angry driver in Italy
Sy had worked for the bus company for 15 years without any issues related to his work performance, reported Sky TG24 . One of the children reportedly managed to call their parents, who in turn called emergency services and the police.


Si Mercedes Taffarel est en contact avec plusieurs interlocuteurs, elle regrette qu'une personne ne le soit pas: Willie McKay, dont le fils Mark avait été mandaté par Nantes pour le transfert. " La mère du footballeur veut obtenir des réponses, elle se concentre donc sur l'enquête". " Pour l'instant, je peux rien dire". "J'ai besoin de preuves supplémentaires pour pouvoir parler et donner des noms ", ajoute celle qui accuse le club de Cardiff de " ne pas avoir pris soin " d'Emiliano Sala. Pour rappel, le club de Premier League a toujours refusé de payer les indemnités de transfert du joueur Argentin, mettant en avant des anomalies et rejetant une partie des responsabilités sur le club nantais. " Le contrat est signé". Sa signature était posée sur un papier. Je pense que c'est un manque de respect vis-à-vis de la famille. " Mercedes Taffarel attend maintenant la réponse du club".

France - Affaire Benalla: d'autres hauts responsables de l'Elysée pourraient tomber
En outre, les enquêteurs ont noté que Benalla avait fait plusieurs achats dans une armurerie quelques jours avant le selfie . Mais depuis, de nouveaux éléments apparus dans l'enquête semblent avoir mis à mal sa défense.


Elle revient également sur le jour du drame, où elle a appris la terrible nouvelle: "Il allait prendre son vol, il m'a appelé et m'a dit: 'Maman, je t'appelle dans deux heures car je suis en train de monter dans l'avion.' Je lui ai répondu: 'D'accord, mon fils". (...) Bien sûr, eux aussi mènent l'enquête pour savoir comme cela s'est passé, cela me semble logique.

Latest News