Brexit : Theresa May a demandé un report à Bruxelles

Brexit : Theresa May va demander un report, le ton se durcit à Bruxelles

Brexit: le 21 mars serait-elle la date du dernier sommet européen pour le Royaume-Uni?

Le président français a estimé, jeudi 21 mars, à Bruxelles (Belgique), qu'un nouveau rejet de l'accord de Brexit par les députés de la Chambre des communes ouvrirait la voie à une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne. Ils estiment que la sortie du Royaume-Uni de l'UE peut être retardée, mais pas au-delà des élections européennes de mai.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire. "Je ne veux pas d'un long report", a-t-elle affirmé, soulignant qu'il entrainerait une participation "inacceptable" aux élections européennes fin mai.

Alors que Theresa May fait des pieds et des mains pour convaincre à la fois Bruxelles de lui accorder plus de temps, et les députés britanniques de soutenir enfin l'accord négocié par ses soins sur le Brexit, Emmanuel Macron a mis en garde contre les risques possibles.

"A la lumière des consultations que j'ai menées au cours des derniers jours, je pense qu'une courte prolongation sera possible mais dépendra d'un vote positif sur l'accord de retrait à la Chambre des communes", a déclaré Donald Tusk, s'adressant à la presse. "Des élections au Parlement européen doivent avoir lieu (au Royaume-Uni) si la prolongation est postérieure au 23 mai", a-t-il ajouté.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a rappelé mercredi que Theresa May devait venir au sommet de Bruxelles avec des propositions claires et précises sur ce qu'elle entend faire pour parvenir au Brexit. Il règne désormais autour du Brexit un flottement qui n'est pas fait pour rassurer les Européens, qui ne paraissent plus tellement désireux d'offrir leur clémence à Theresa May qui doit écrire à l'UE pour demander une extension.

Читайте также: Bretagne: La terre a légèrement tremblé cette nuit près de Brest

Mais cette date est jugée trop tardive par plusieurs Etats membres et fait peser de "graves risques politiques et juridiques" pour l'UE, selon la Commission européenne.

Des propos interprétés par les médias britanniques comme faisant référence à la tenue de nouvelles élections générales au Royaume-Uni ou d'un nouveau référendum.

"Si la semaine prochaine il n'y a pas de vote ou pas de vote positif au parlement britannique, dans ce cas, il faudra voir s'il faut une nouvelle rencontre du Conseil européen" avant le 29 mars, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel jeudi matin devant le Bundestag.

"Une extension technique peut toujours être envisagée pour finir le travail parlementaire en cas d'accord, c'est ce que demande Mme May et cela sera discuté demain", a-t-il dit.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2019 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Latest News