L'UE inflige une amende de 1,5 milliard d'euros à Google

Google aurait abusé de sa position dominante en matière de publicité en ligne

Google aurait abusé de sa position dominante en matière de publicité en ligne

Selon Reuters et l'AFP, la Commission européenne a bouclé son enquête ouverte en 2016 contre Google, et plus particulièrement sur les pratiques de sa régie publicitaire AdSense, accusée de position dominante sur la publicité contextuelle.

Et de trois. Google vient d'écoper de sa troisième amende européenne en moins de trois ans.

Ethiopian jet crash could unlock high-stakes Boeing query
Following the crash, other countries grounded the 737 Max aircraft , including China, which has the most number of 737s. On March 27, the same panel, the Senate Commerce subcommittee on aviation and space, also will question U.S.


Alors que l'Union européenne espérait une amende record, la Commission européenne a officiellement annoncé, ce mercredi 20 mars 2019, avoir infligé à Google une amende de 1,49 milliard d'euros pour avoir violé les règles européennes en matière de pratiques anticoncurrentielles. Une amende qui aurait pu constituer un véritable camouflet pour Google, dans l'obligation de provisionner cette somme pour couvrir ses arrières, même si son montant devait logiquement se situer bien en-deçà des 12 milliards d'euros évoqués ci-dessus.

Google avait petit à petit imposé une obligation de fourniture exclusive qui bloquait les concurrents et les empêchait d'intégrer des publicités contextuelles sur les sites web majeurs de leur portefeuille.

European Union fines Google $1.7B for monopolizing online ads
Google's ad exchange and businesses on the exchange would be split apart, she said , and Google search would have to be spun off. Google has been hit with a 1.49 billion euro (~$1.69 billion) fine by the European Commission for breaching EU anti-trust laws.


Plus précisément, c'est la régie publicitaire de Google, AdSense for Search, qui est dans le collimateur. De plus, des concurrents comme Microsoft et Yahoo "n'ont pas eu la possibilité de vendre des espaces publicitaires sur les pages de résultats de l'outil de recherche de Google", précise encore Margrethe Vestager. La firme avait ensuite mis en place une stratégie dite " d'exclusivité assouplie ".

Et ce n'est pas tout: la Commission européenne affirme que, depuis 2009, "Google a aussi inclus des clauses obligeant les éditeurs à disposer de l'accord écrit de Google avant de pouvoir modifier la manière dont les publicités concurrentes étaient affichées". Un an plus tard, en juillet 2018, l'exécutif européen est revenu à la charge avec une sanction de 4,34 milliards d'euros, cette fois pour des pratiques illégales concernant les appareils mobiles Android qui visaient à renforcer la position dominante du moteur de recherche de Google. Si Google encourt une pénalité allant jusqu'à 13 milliards de dollars, il est possible que le montant réel demandé au géant américain soit significativement inférieur. La Commission européenne liste plusieurs infractions. Les Américains ont fait appel de ces deux décisions devant la Cour européenne de justice à Luxembourg.

Google officialise Stadia, son nouveau service de cloud gaming
Pour aller de pair avec ce nouveau service, Google a créé un contrôleur qui se connecte directement à Internet par Wi-Fi. Le géant américain a présenté ce 19 mars à la Games developper conference (GDC) un service de jeu en streaming .


Latest News