Une fusillade dans deux mosquées fait au moins 49 morts — Nouvelle-Zélande

Cette nuit en Asie-Pacifique : Plusieurs dizaines de victimes dans l'attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande: 40 morts dans les attentats des mosquées

La législation néo-zélandaise sur les armes est interrogée, au lendemain de l'attaque terroriste de deux mosquées dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars à Christchurch. Un Australien de 28 ans a été arrêté et inculpé de meurtres. Il restera donc en prison jusqu'à la prochaine audience, prévue le 5 avril.

En ce jour de prière pour les musulmans, la police demande aux fidèles d'éviter les mosquées "partout en Nouvelle-Zélande". Près du tribunal, le fils de Daoud Nabi, un Afghan de 71 ans qui a été tué dans l'attaque, demande justice: "C'est monstrueux". Ce message trés fort et symbolique a été lancé par la première ministre du pays et il est très partagé: "New Zealand is their home, they are us" (La Nouvelle-Zélande est leur maison, ils sont nous). Il a également promis que les extrémistes ne parviendraient "jamais à entamer notre confiance".

"Je suis désolé que vous ne soyez pas en sécurité ici". Alors que le pays est sous le choc, les prières se multiplient pour les victimes et leurs proches. Image d'un corps sans vie, à même le bitume, recouvert par une couverture de survie.et ce qui fait froid dans le dos, c'est qu'on retrouve les mêmes images, dans les médias néo-zélandais ce matin. mais que le terrorisme a changé de camp.

Pakistan demand action on India caps
He expressed hope from the International Cricket Council ( ICC ) to take action for politicising "the gentleman's game". Ties between the two boards have deteriorated sharply in the aftermath of the Pulwama attack.


Le terroriste reprend à son compte cette théorie, disant vouloir se "venger" pour les "centaines de milliers de morts causés par les envahisseurs étrangers dans les pays européens tout au long de l'Histoire", et pour les "milliers d'Européens tués dans des attaques terroristes".

Au moment de la fusillade, la mosquée Masjid al Noor, sur l'avenue Deans, était remplie de fidèles, dont les membres de l'équipe nationale de cricket du Bangladesh. Une 49e victime a succombé à l'hôpital, précise Le Monde. Parmi les blessés figurent un garçon de deux ans et une fillette de quatre ans, évacuée dans un état critique vers un plus grand établissement.

La première ministre Jacinda Ardern a souligné que l'Australien Brenton Tarrant aurait probablement tué davantage de monde sans l'intervention des deux policiers. Elle a promis des réformes: "Je peux vous garantir que nos lois sur les armes vont changer". Elle avait précisé auparavant que cinq armes - dont deux fusils semi-automatiques - ont été utilisées lors de cet attentat terroriste. Certaines armes avaient été modifiées pour les rendre plus efficaces, selon Mme Ardern.

16-Year-Old Swedish Climate Change Activist Nominated for Nobel Peace Prize
And why should I be studying for a future that will soon be no more, when no one is doing anything whatsoever to save the future. Schlissel. "The only way to change it is through the younger generation because the older generation don't really care".


Renaud Camus, ex-socialiste passé dans le camp de l'extrême droite, a fait savoir après les attentats de Christchurch que le terroriste "ne peut pas se réclamer de (ses) écrits " car l'écrivain "soutient exactement le contraire", à savoir "la non-nuisance, la non-violence " physique.

"L'équipe Facebook en charge de la Nouvelle-Zélande a affirmé que le réseau social avait œuvré à empêcher le partage de cette vidéo ultra-violente".

La vidéo des massacres à Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui ont fait au moins 49 morts, a été diffusée en direct sur Facebook par l'assaillant pendant de longues minutes avant d'être bloquée. Toutes les écoles de la ville ont été fermées.

Zinedine Zidane: Returning Real Madrid manager 'counting' on Gareth Bale
But when you play against this team you are anxious about the collective. "Our job now is to win the 11 games we have left, then we will see what happens".


La police a annoncé avoir placé en garde à vue deux autres personnes, dont l'implication reste à déterminer.

Latest News