Trump signe le premier veto de sa présidence pour financer le mur

Les gens n’aiment pas le mot invasion mais c’est bien de cela dont il s’agit, a expliqué Donald Trump en évoquant l’immigration clandestine

Les gens n’aiment pas le mot invasion mais c’est bien de cela dont il s’agit, a expliqué Donald Trump en évoquant l’immigration clandestine.- AFP

Trump a le "devoir" d'opposer son veto. Le chef de la Maison blanche avait déclenché l'arme de l'urgence nationale il y a un mois après le refus du Congrès de lui octroyer les 5,7 milliards de dollars de budget qu'il réclamait pour construire son mur anti-migrants à la frontière mexicaine.

Le Sénat américain, contrôlé par les républicains, a infligé mercredi un nouveau camouflet à Donald Trump en approuvant une résolution l'exhortant à arrêter tout soutien américain à la coalition saoudienne dans la guerre au Yémen, sauf en cas d'autorisation formelle du Congrès.

Meghan Markle enceinte : La future maman en congé maternité !
Alors qu'on croyait les deux duchesses en froid depuis un moment, Kate Middleton et Meghan Markle ont fait taire les rumeurs . La femme du Prince Harry s'affiche toujours très souriante et sa grossesse semble très bien se passer.


Malgré tout, c'est humiliant pour Donald Trump d'être obligé d'user de son droit de veto alors que le Sénat est dominé par sa famille politique (53 sénateurs républicains sur 100). "La frontière sud est un cauchemar humanitaire et pour la sécurité nationale", avait-il encore tweeté dans la matinée, affirmant qu'un "vote en faveur de la résolution" revenait à voter pour "la criminalité".

La résolution a été adoptée par 59 sénateurs américains et 41 voix contre alors que 12 sénateurs républicains ont fait défection.

'Still issues to be discussed' on Brexit deal, DUP says
Thirdly, Ms Rudd abstained from voting on the government's amended motion ruling out a no-deal Brexit , which was also passed. Cabinet Office Minister David Lidington said the likelihood of a no-deal Brexit had "diminished" with Thursday's votes.


Le sénateur et ex-candidat à la présidentielle en 2012, Mitt Romney a notamment décidé de voter avec les démocrates "en faveur de la Constitution".

Donald Trump n'avait pas vraiment le choix. Parmi ces nouveaux rebelles, Jerry Moran (Kansas): "Je partage l'objectif du président Trump de renforcer nos frontières, mais je ne peux soutenir l'expansion des pouvoirs de la présidence au-delà des limites constitutionnelles", a-t-il écrit sur Twitter. La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, avait déjà voté cette résolution le 26 février. Farouchement opposée au mur de Donald Trump, sa présidente, la démocrate Nancy Pelosi, plaide plutôt pour un renforcement des mesures de contrôle aux postes-frontière. Leur bras de fer autour de cette question a plongé les États-Unis dans la plus longue paralysie budgétaire de leur histoire, pendant 35 jours entre décembre et janvier.

Tomlinson's sister dies after heart attack
He wrote: "Such incredibly sad news today". " Louis is obviously distraught at the loss of his sister", a source told the Sun . On January 30, she posted a picture of a row of tattoos on her forearm, which she said were the initials of all her siblings.


Il semble improbable que le Congrès puisse outrepasser le veto présidentiel, car cela nécessiterait une majorité des deux tiers dans les deux chambres. Et cette fois, le coup vient du propre camp de Donald Trump. Contraint de se prononcer à son tour, le Sénat, pourtant dominé par les Républicains qui soutiennent le président, a lui aussi rejeté la mesure. Il est peu probable qu'un nombre suffisant d'élus républicains s'opposent alors à Donald Trump, une large partie d'entre eux redoutant d'être confronté à la colère des sympathisants trumpistes.

Latest News