Syrie: La France a rapatrié plusieurs enfants de djihadistes ce vendredi

Des enfants syriens forcés de quitter leur foyer dans la Ghouta orientale en raison des combats le 30 mars 2018 à Hama

Des enfants syriens forcés de quitter leur foyer dans la Ghouta orientale en raison des combats le 30 mars 2018 à Hama

Ces enfants font alors l'objet d'un suivi "dès le retour sur le territoire national" avec l'aide social à l'enfance (ASE) et sont placés dans des familles d'accueil. L'opération n'a concerné cependant que les tout-petits enfants.

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez a affirmé ce mercredi qu'il fallait laisser les enfants français en détention avec leurs parents en Syrie. "La question du retour ne se pose pas à l'heure actuelle", a déclaré Laurent Nuñez devant la commission des Affaires européennes de l'Assemblée, évoquant le dossier des enfants français de djihadistes détenus en Syrie.

Dans le camp où ses petits-enfants vivaient, les conditions étaient " épouvantables ". A l'exception du plus jeune, qui a été blessé à la jambe dans un bombardement.

Taiwan suspends operations of Boeing 737 MAX aircraft | Economics
A number of countries, including the United Kingdom , had already barred the Boeing 737 Max 8 from its airspace. In the US airlines like American, South West, and United are impacted.


Le département des Yvelines (région parisienne) a indiqué avoir accueilli plusieurs de ces enfants.

Interrogé sur le même sujet sur le plateau de BFM TV, Christophe Castaner a indiqué que ces enfants ne se trouvaient pas "sous l'autorité du gouvernement français, des soldats français".

Alors que des familles militent en France pour le retour de ces enfants, soulignant qu'ils sont victimes d'une situation qu'ils n'ont pas choisie, les autorités françaises tardaient jusqu'à présent à organiser des rapatriements. Emmanuel Macron défend pour l'instant - il l'a redit lors de son déplacement au Kenya - une approche "au cas par cas", une politique "humanitaire" suivie avec "beaucoup de vigilance".

Trump uses veto power to overturn congressional resolution
The emergency declaration is being challenged in court as an unconstitutional usurpation of Congress' power of the purse. "I didn't need the vote because we all knew it would be a veto and they're not going to be able to override".


InquiétudeDes propos qui ont suscité des réactions indignées au sein du Collectif familles unies, qui regroupe 70 familles françaises dont des proches ont rejoint un territoire tenu par le groupe État Islamique, dont le dernier bastion dans l'Est syrien est en train de céder sous l'assaut de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS).

En France, pays occidental le plus touché par les attentats perpétrés au nom de l'EI, le sujet est sensible. Les autorités françaises ont remercié les Forces démocratiques syriennes pour leur coopération. Ainsi en début de semaine, deux avocats Marie Dosé et Henri Leclerc ont lancé une pétition en ce sens signée par plusieurs personnalités.

Parallèlement, deux familles ont saisi la justice administrative pour qu'elle contraigne l'État français à rapatrier des enfants "en péril".

Un juteux business posthume, des millions rapportés — Johnny Hallyday
Le mieux serait Saint-Eustache: c'est grand, une référence musicale, le curé est accueillant, il y a beaucoup de parkings autour. Des rumeurs de médias me rapportent un projet d'enterrement à Notre-Dame de Paris, puis à la Madeleine .


D'autres enfants pourraient "être ramenés au cas par cas", mais "en aucun cas on n'envisage de ramener la mère et l'enfant", selon la source diplomatique.

Latest News