Contracture à une cuisse pour Cavani — PSG

Cavani se blesse en tirant un penalty

PSG : Cavani sorti sur blessure face à Bordeaux

La sortie d'Edinson Cavani sur blessure peu avant la mi-temps de la rencontre entre le PSG et Bordeaux n'incite absolument pas à l'optimisme. Juste après avoir marqué le penalty et ouvert le score, le Matador a ressenti une douleur à la cuisse gauche. Et ce n'est pas possible qu'on perde tous les joueurs qui sont capables de combattre à ce niveau. Car cela ressemble à une blessure musculaire, qui ne sera pas résorbable d'ici le match à Old Trafford prévu mercredi soir. On doit aussi attendre l'avis de Marco (Verratti, qui était titulaire face à Bordeaux ce samedi) et on a perdu Ney pour le match. Ce n'est peut-être pas le grand muscle, mais un proche.

Top Va. Republican Senator Edited 1968 Yearbook With Blackface Photos, Racial Slurs
Fairfax faces an allegation he sexually assaulted a woman in 2004. "I deny this latest unsubstantiated allegation". He admitted to once having worn blackface that year to impersonate pop star Michael Jackson.


Si ses coéquipiers ont montré une belle image, le capitaine bordelais reste frustré car il y avait la place de faire mieux: "Par le passé, notamment l'année dernière, où vous sortez du match, vous n'avez pas de regrets".

Ole Gunnar Solskjaer has Manchester United long-term plan
I know that, I've always been a confident person, so I have high expectations of myself", said Rooney. Speaking about the interim boss, he added: " He [Solskjaer] is a coach with great values ".


Une indisponibilité de Cavani vous oblige-t-elle à penser à un plan B? On doit décider demain, on doit attendre l'avis de Marco mais je sais déjà son avis normalement si je lui demande (sourire), il peut jouer demain. On doit analyser Manchester, rester confiant et calme. Mais dans notre situation, ce sera peut-être nécessaire d'essayer. Je n'ai pas parlé avec +Edi+, le kiné ou le doc après le match.

Disparition de Jacques Ferran
C'est la rencontre avec Jacques Godet qui lui a permis de rejoindre la rédaction de L'Equipe , puis de France Football . C'était quelqu'un de cérébral qui possédait une réflexion globale sur notre sport.


Notre première mi-temps était bien, on allait vite, c'était fluide, avec de grandes occasions. Quand il est sorti on a perdu notre rythme mais aussi notre confiance. "On n'a pas un deuxième Edi, pas de deuxième Neymar, ni de deuxième Verratti, ce n'est pas possible".

Latest News