La Commission européenne rejette la fusion Alstom-Siemens, le projet est enterré

Alstom-Siemens l’Europe impuissante

Alstom emploie près de 34.500 personnes dans 60 pays dont près de 9.000 en France

Bruxelles a mis son veto ce mercredi sur la fusion entre la société française de transports ferroviaires Alstom et l'entreprise allemande Siemens.

La Commission européenne devrait refuser la fusion Alstom-Siemens, a annoncé Bruno Le Maire ce matin sur France 2.

La Danoise Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, n'aura donc pas hésité à se mettre à dos les deux Etats les plus influents aux sein de l'Union, au nom de la protection des consommateurs européens.

What’s New In iOS 12.2 Beta 2: New Animojis And More
Its 6.1-inch LCD screen is bigger than its competitor, but the iPhone X's 5.8-inch screen has a sharper AMOLED display. Refurbished iPhone X models are also available in the United Kingdom , at £769 and £899, respectively.


Mme Vestager s'était inquiétée à maintes reprises des effets du rapprochement.

"La Commission a interdit la concentration parce que les parties n'étaient pas disposées à remédier aux importants problèmes de concurrence que nous avons relevés", a déclaré la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager, citée dans un communiqué de l'exécutif européen.

Selon lui, ce rapprochement aurait permis à "deux champions de la signalisation et du ferroviaire" d'"avoir le même poids que le grand champion industriel chinois". Le ministre a fustigé "une erreur" qui "va servir les intérêts" de la Chine, qualifiant cette décision de "faute politique" qui "affaiblit l'Europe".

State of the Union: Here's What to Expect from President Trump
And when it comes to the president's requested $5.7 billion in border wall funding, he's hit a brick wall of naysayers. He has said the wall, which he initially said Mexico would pay for, is needed to deter illegal immigration and drugs.


CRRC fabrique 200 trains à grande vitesse chaque année, et Siemens-Alstom 35, notait récemment Bruno Le Maire.

Le maire de Belfort, Damien Meslot, semble également satisfait de ce veto de Bruxelles, critiquant ce projet de fusion qui était plutôt selon lui une "absorbtion d'Alstom". Il aurait réduit le nombre d'industriels rivaux dans l'Union, ce qui aurait risqué de faire monter les prix des trains pour les compagnies ferroviaires, et celui des billets pour les consommateurs. En près de trente ans, plus de 6.000 fusions ont été approuvées et moins d'une trentaine ont été bloquées. "Il y aurait pu y avoir une autre interprétation des règles européennes et je conteste l'analyse technique qui a été faite de ce dossier par la Commission européenne", a-t-il lancé.

En réaction, Paris et Berlin prévoient une initiative pour reformer les règles européennes de concurrence et faire face à la Chine, a annoncé le ministre allemand de l'Économie, Peter Altmaier: "Nous sommes convaincus que nous devons repenser et modifier les règles européennes de la concurrence", a-t-il déclaré, annonçant "la préparation d'une initiative germano-française " en la matière, sans en préciser à ce stade les contours. Les deux groupes, français et allemand, avaient tenté d'amadouer la Commission européenne par des mesures compensatoires en vendant certaines activités.

Holder suspended from final Test
He missed the second Test in New Zealand in December 2017 after also being banned for a slow over-rate offence. Windies and England play the third and final Test in St Lucia from February 9.


Alstom et Siemens Mobility repartiront donc "chacun de leur côté" comme l'avait indiqué le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, au quotidien Le Figaro. Siemens, de son côté, a laissé entendre qu'en cas de refus, il n'excluait pas une introduction en Bourse de sa rentable branche Mobility. Ils avaient réitéré lors d'une rencontre avec Mme Vestager à Paris le 21 janvier dernier leur opposition au projet, craignant d'importantes suppressions de postes.

Latest News