Emannuel Macron s'exprimera... la semaine prochaine — Gilets jaunes

Un trentenaire de Limoges placé en détention provisoire pour des propos menaçant les policiers et la République avant la manifestation des Gilets jaunes

Le commissariat de Limoges

Cela représente 24 000 policiers de plus que samedi dernier dont 3 000 supplémentaires pour la capitale.

"Nous allons utiliser une douzaine de véhicules blindés de la gendarmerie qui sont parfois utilisés dans des opérations, ça a été le cas à Notre-Dame-des-Landes", a par ailleurs indiqué le chef du gouvernement, confirmant que ce type d'engins n'avait jamais été utilisé en ville depuis les émeutes dans les banlieues de 2005.

Depuis le début de la mobilisation des "Gilets Jaunes", la colère contre Emmanuel Macron s'est démultipliée. Le gouvernement va déployer des "moyens exceptionnels" en prévision de la manifestation de samedi, pour laquelle l'Élysée craint la venue de milliers de personnes venues "pour casser et tuer", a annoncé le Premier ministre. Des proches collaborateurs de M. Macron ont reçu des menaces de mort jusque sur leur téléphone. En perspective de nouveaux débordements, les autorités locales ont également pris leurs dispositions, à Paris comme en régions. La plupart des capitales ont appelé leurs ressortissants à ne pas s'exposer. L'Opéra a annulé ses représentations et le parcours de la marche pour le climat a été modifié. Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau a proposé à son homologue lyonnais Gérard Collomb d'"annuler" la Fête des Lumières, mais celle-ci est maintenue.

Hauts-de-Seine: un professeur d'anglais tué par un ancien élève
La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisie de l'enquête pour faire toute la lumière sur l'affaire. Les cours ont immédiatement été suspendus et une cellule psychologique a été mise en place.


Sur les réseaux sociaux, les mots d'ordre évoquent un renversement des institutions: "dissolution de l'Assemblée nationale ", "Manu, on arrive!" A Gillot, les gendarmes ont négocié avec les Gilets Jaunes avant de parvenir à lever le barrage qui provoquait déjà d'importants embouteillages.

Selon un sondage OpinionWay pour LCI publié vendredi, 68% des Français soutiennent la mobilisation des "gilets jaunes". De leurs côté, le syndicat SUD-Rail et la CGT du groupe Lafarge-Holcim ciment ont appelé mercredi à manifester samedi aux côtés des "gilets jaunes" dans toute la France, le syndicat ferroviaire appelant aussi les cheminots à laisser ces derniers voyager "gratuitement" en train. Il semble avoir été entendu par l'opposition, qui s'était encore montrée très offensive la veille.

A l'instar du secrétaire national du PCF Fabien Roussel, la présidente du groupe "Socialistes et apparentés" Valérie Rabault a demandé à l'exécutif de "revenir sur la suppression de l'impôt sur la fortune".

Arrestation de la directrice financière de Huawei : Pékin veut des explications
Une photo de la directrice financière de Huawei , Meng Wanzhou , affichée dans une boutique de l'entreprise en Chine . Le ton monte à nouveau entre l'industriel chinois des télécoms Huawei et les États-Unis.


Le député LFI François Ruffin a, en revanche, balayé l'appel au calme de l'Elysée, estimant que "ceux qui jettent de l'huile sur le feu sont ceux qui disent que le cap est bon". Edouard Philippe a exclu en revanche que le vaste débat citoyen sur les impôts et les dépenses publiques débouche sur "la création de nouvelles taxes" ou "une augmentation des déficits".

"Le président et le Premier ministre ont souhaité de concert que la hausse de la taxe carbone prévue dans le budget 2019 soit supprimée". Les Gilets Jaunes appellent à une grande mobilisation à Paris et en province. La situation est également tendue dans les lycées.

"Nous avons mobilisé un nombre considérable de forces de l'ordre: 8.000 à Paris et 89.000 sur toute la France", a-t-il précisé.

Einstein's 'God letter' fetches $2.9M at auction
Roosevelt cautioning him on the creation of "powerful bombs", according to the New York Times . However, the selling price of the letter was nearly double the auction house's expectations.


Parmi les autres contestataires qui tentent de s'agglomérer à la révolte, certains lycéens continuaient vendredi de manifester, bloquant des établissements scolaires et provoquant eux aussi des violences urbaines et des affrontements avec les forces de l'ordre, en particulier en région parisienne.

Latest News