Les ordonnances "reportées" et appliquées "en janvier ou février" — Loi Alimentation

Loi alimentation:

FRANCEINFO RADIOFRANCE

Concernant l'annonce par le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume du report des ordonnances de la loi Agriculture et Alimentation, Mme Lambert a prévenu: "c'est reporté mais il ne faut pas qu'il y ait de reculade de la part du gouvernement". Elles sont censées améliorer la rémunération des agriculteurs. Le ministre a assuré que les ordonnances seraient prises "pendant les négociations commerciales qui ont commencé", au mois de janvier ou de février prochain.

Ce report justifié par la préservation du pouvoir d'achat des consommateurs pénalise donc les agriculteurs face aux distributeurs, qui ont longuement bataillé contre certaines dispositions de la loi Alimentation.

Ligue 1 - Nantes-Halilhodzic: "Faire un exploit"
C'est tout à fait mérité au vu de la maîtrise qu'ils ont eu sur la rencontre avec une large possession du ballon (65%-35%). Défensivement, pendant 70 minutes, on a bien bloqué, on était présent, on a bien contrôlé les tentatives adverses.


L'objectif restait donc que ces ordonnances entrent en application au 1 janvier avec toutefois une spécificité pour la limitation des promotions.

"D'autres sujets d'actualité". Au moment où le pouvoir d'achat est au cœur des contestations, ces ordonnances sur le relèvement du seuil de revente à perte et les promotions "sont reportées parce que ce matin il y a d'autres sujets d'actualité", a reconnu le ministre. La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a annoncé lundi que les agriculteurs se rendraient "dans la rue très prochainement pour dire stop au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses sur la loi Alimentation".

Sous pression, le gouvernement envisage un "geste" — Gilets jaunes
Si les impôts baissent, il faudra que les dépenses baissent. " Notre objectif c'est que le travail paye ". Et le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a annoncé le "report en janvier ou février prochain".


"Les agriculteurs ont envie de faire passer un message au gouvernement, celui de dire 'halte à l'agri-bashing', halte d'être les boucs émissaires, halte d'être toujours critiqués parce qu'on ferait trop de ceci ou cela, parce qu'on utiliserait trop de produits phytosanitaires", a analysé Didier Guillaume. "Aujourd'hui, il n'est plus possible que les agriculteurs se fassent étrangler dans les négociations commerciales, a affirmé le ministre".

Elle a souligné que ce mouvement ne rallierait pas les gilets jaunes: " Ils ont voulu un mouvement apolitique, asyndical, je respecte ", a-t-elle déclaré, évoquant " des problématiques spécifiques sur nos domaines ".

Extradition de François Compaoré: " Une victoire d'étape ", selon Me Prosper Farama
Le frère de l'ancien chef d'Etat burkinabé est mis en cause dans l'enquête sur le meurtre d'un journaliste. Pour être effective, une extradition doit aussi faire l'objet d'un décret du gouvernement français.


Latest News