Stevenson dans un état stable — Boxe

Adonis Stevenson

Adonis Stevenson

Adonis Stevenson se retrouve présentement dans un état critique aux soins intensifs, à la suite de sa défaite par knock-out au 11e round devant Oleksandr Gvozdyk subie samedi soir.

"L'état d'Adonis est passé de critique à une évolution vers la stabilité d'hier à aujourd'hui ce qui est, dans les circonstances, une bonne nouvelle", a twitté son manager Yvon Michel.

"J'ai discuté avec les gens de l'hôpital".

Blaise Matuidi insists Cristiano Ronaldo deserves to win the Ballon d’Or
The superstar forward made the move to Juventus in July and team-mate Matuidi backed Ronaldo to win the Ballon d'Or on Monday.


Le CHU de Québec a confirmé à l'AFP que le boxeur Canadien d'origine haïtienne "a été admis aux urgences" de l'hôpital, sans plus de précisions. On redoute une commotion cérébrale.

Selon les premières informations obtenues par RDS.ca, un médecin très connu dans le milieu de la boxe, mais qui n'était en pas en service au Centre Vidéotron samedi, a rapidement exigé que Stevenson soit transporté à l'hôpital sous l'œil inquiet des membres de sa garde rapprochée.

Adonis Stevenson avait remis en jeu pour la dixième fois son titre WBC des poids mi-lourds, conquis en juin 2013 face à l'Américain Chad Dawson.

Des ruptures de stocks après une nouvelle alerte — Valsartan
Un numéro vert gratuit est mis à disposition pour répondre aux questions des patients inquiets: le 0 800 97 14 03. L'ANSM rappelle aux patients de ne surtout pas et " en aucun cas, interrompre leur traitement sans avis médical ".


Le manager de Stevenson a précisé qu'"il n'y aura aucun autre commentaire pour l'instant", notant que la famille et l'encadrement du boxeur canadien se trouvent à son chevet.

L'Ukrainien, médaillé de bronze des JO 2012 de Londres, a fait la différence grâce à un enchaînement de coups qui a coincé Stevenson dans les cordes et l'a envoyé au tapis, avant l'intervention de l'arbitre. Sa condition s'est encore détériorée dimanche.

Bin Salman arrives in Mauritania amid foreign tour
Saudi Arabia denies that bin Salman ordered the killing, despite USA intelligence agencies concluding the opposite. They also have a record of the prince talking about "making arrangements" to deal with Khashoggi from 2017.


Latest News