Lactalis : une autre partie de l'usine avait été contaminée à la salmonelle

L'usine Lactalis de Craon en Mayenne toujours au cœur de l'affaire

L'usine Lactalis de Craon en Mayenne toujours au cœur de l'affaire

Ce vendredi soir, le groupe, mis en cause dans l'affaire du lait infantile contaminé, a contesté "fermement" le compte rendu de la Direction générale de la Santé (DGS) qui évoquait jeudi des produits contaminés dans sa tour de séchage n°2. Selon lui, " cette tour nº 2 est un élément majeur nouveau dans la mesure où Lactalis a toujours assuré que le phénomène de contamination était limité à la tour nº 1 ". La DGS qui hier soir a apporté son soutien au groupe laitier, admettant que son "compte rendu" pouvait comprendre une "erreur d'interprétation".

Toutefois, Lactalis "conteste fermement" les documents de la Direction générale de la Santé (DGS), indique Lactalis dans un communiqué. Jusqu'à cette date, les retraits ne concernaient que les produits fabriqués dans la tour n°1, définitivement condamnée, alors que la tour n°2 a repris sa production cet automne. La société Lactalis avait en effet toujours affirmé que seule la tour n°1 de son usine de Craon (Mayenne) était à l'origine de la contamination de laits infantiles par des salmonelles, dont la consommation a entraîné des infections chez une trentaine d'enfants.

How To Watch Deontay Wilder vs
Fury-Wilder II might be the preferred choice after the unsatisfying ending to their fight Saturday night at the Staples Center. However in the ninth round, Wilder finally made his mark, dropping Fury with a short hook that had the fans on their feet.


La DGS, dont le compte rendu avait incité l'association des familles de victimes de Lactalis (AFVLCS) à demander la fermeture définitive de l'usine et à menacer d'appeler au boycott de tous les produits du géant mondial du lait, a accrédité la version de Lactalis. Selon ces documents, le groupe Lactalis aurait procédé au rappel de l'ensemble des produits fabriqués sur le site de Craon après avoir découvert des traces de salmonelle dans du lait fabriqué dans la tour n°2, après des autocontrôles réalisés en novembre, soit juste avant le déclenchement de la crise.

Cette contamination aurait d'ailleurs conduit le groupe Lactalis à étendre son retrait-rappel à "l'ensemble des produits fabriqués sur le site de Craon depuis le 15 février 2017". C'est ce que nous apprennent les derniers documents.

Jose Mourinho salutes ‘amazing’ Man United star after Southampton draw
Lukaku scored his first goal since mid-September when he burst onto a deft Rashford touch pass to make it 2-1 in the 34th. United's woes continued as Southampton doubled their lead through a Cedric free kick just seven minutes later.


Après les nouvelles révélations sur la contamination de la tour numéro 2 de Lactalis à Craon, Karine Jacquemart, la directrice de l'ONG Foodwatch France, s'est dite "scandalisée" sur France Info.

Depuis le début de la crise, Lactalis a notamment été accusé d'avoir manqué de transparence et d'avoir tardé à réagir, ne retirant ses produits qu'à la fin 2017, alors que la salmonelle a été détectée en août et novembre de la même année. Les excuses tardives du discret président du groupe, Emmanuel Besnier, en février puis celles des enseignes de la grande distribution n'ont pas apaisé les familles des victimes ni les services de l'État.

Israel's Netanyahu should be indicted for corruption, police say
Opposition leader Avi Gabbay, chairman of the Zionist Union party, called for the Prime Minister to stand down immediately. Elovitch's wife, Iris, and Netanyahu's wife, Sara, were also implicated in the case, known as Case 4000 .


Latest News