Le journaliste de CNN pourra retourner à la Maison-Blanche

Le retrait de l’accréditation de Jim Acosta avait été décidé après un échange houleux entre le journaliste et Donald Trump. REUTERS  Jonathan Ernst

Le retrait de l’accréditation de Jim Acosta avait été décidé après un échange houleux entre le journaliste et Donald Trump. REUTERS Jonathan Ernst

"Il est très clair que la décision [de retirer l'accréditation] a été prise sur la base du contenu de sa couverture", a déclaré en direct Ted Boutrous, l'avocat de CNN qui estimait alors que la décision de la Maison-Blanche portait atteinte au Premier amendement sur la liberté d'expression.

La plupart des grands médias américains s'étaient joints à la procédure intentée par la chaîne d'informations, y compris sa concurrente Fox News, dont plusieurs commentateurs sont des partisans affichés du président Trump.

La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, avait justifié ce retrait par le comportement " déplacé " de Jim Acosta envers une jeune stagiaire chargée de récupérer le micro lors de la conférence de presse. Or, selon lui, 50 journalistes de CNN restent accrédités.

Michelle Obama Reveals Why She Hated 1st Trip to Kenya
It was not all gloom as she went on to reveal that she enjoyed the company of Obama's relatives who turned out to be her in-laws. Obama said. "He doesn't quite know what to do, so he starts following us, and I'm like (to Malia ), 'Run fast, run faster!'"


Un juge a ordonné vendredi à la Maison-Blanche de restaurer l'accréditation d'un journaliste de CNN qui avait été privé d'accès à la présidence la semaine dernière.

CNN a annoncé mardi l'assignation de l'administration Trump pour contester le retrait de l'accréditation de Jim Acosta, consécutive à un échange houleux avec le président américain lors d'une conférence de presse.

De toute manière, " le Premier amendement ne crée par un droit à entrer dans la Maison-Blanche", a-t-il plaidé.

Roy Clark, Hee Haw Host, Dead at 85
In 1960, he fronted Wanda Jackson's band, and two years later he landed his first label contract, with Capitol Records . Clark was a staple on both radio and TV throughout the 1960s, performing on almost every variety show of that era.


CNN et ses journalistes comptent parmi les cibles préférées du président Trump, qui dénonce les "fausses nouvelles" et prétend que la presse est l'ennemie du peuple. "Nous allons aussi mettre en place des règles et des procédures pour nous assurer que les conférences de presse se déroulent à l'avenir de façon ordonnée et équilibrée", a-t-elle ajouté, jugeant qu'il fallait "observer un certain décorum à la Maison Blanche".

"J'ordonne [à la Maison-Blanche] de rétablir immédiatement l'accréditation de M. Acosta", a déclaré le juge Timothy Kelly vendredi. Jim Acosta l'aurait repoussée alors qu'elle tentait de lui arracher le micro des mains pour le passer à un de ses confrères. "Et le Premier amendement serait réduit en lambeaux ".

La puissante organisation des droits civiques ACLU a elle souligné que cette décision "rappelle que personne, même pas le président, n'est au dessus des lois". L'institut Knight de l'université Columbia, spécialisé dans la défense de la liberté de la presse, a également estimé que l'assignation en justice était "entièrement justifiée".

White House official criticised by first lady removed from post
Ricardel's continued service to the American people and her steadfast pursuit of his national security priorities", she said. Anita McBride, who was chief of staff to first lady Laura Bush, said Melania Trump's move was a dramatic show of power.


Cette injonction a cependant un effet temporaire.

Latest News