"Make France Great Again": Trump en furie contre Macron

Trump danger majeur pour l’économie ? Le curieux parti pris d’élites économiques européennes aveugles aux défaillances de notre propre modèle

Crédit JIM WATSON AFP

L'ambassadeur de France à Washington, Gérard Araud, s'est lui fendu d'un tweet en anglais pour rétablir la "vérité": "Le président Emmanuel Macron n'a pas dit que l'Union européenne avait besoin d'une armée 'contre les Etats-Unis'".

Le président américain Donald Trump a raillé mardi la "très faible cote de popularité" d'Emmanuel Macron. "Emmanuel Macron suggère de se doter d'une armée propre pour protéger l'Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie". Mais c'était l'Allemagne [l'adversaire] dans les deux guerres mondiales -Quelle conséquence pour la France?

"Et qu'est-ce que cela a entraîné pour la France? Ils commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant que les États-Unis n'arrivent", a-t-il par la suite ironisé. "Mais c'était l'Allemagne dans la Première et la Deuxième Guerre mondiale", a-t-il écrit sur Twitter, deux jours après son retour de Paris où il a participé aux commémorations, avec de nombreux chefs d'État, du centenaire de l'armistice de la Grande Guerre. Donald Trump a posté ce mardi une série de tweets plutôt agressifs pour attaquer frontalement Emmanuel Macron. A propos, il n'y a pas de pays plus nationaliste que la France, un peuple très fier - et à juste titre!

Palestinian factions, Israel reach Egypt-brokered cease-fire
Israel withdrew settlers and soldiers from Gaza in 2005 but maintains tight control of its land, air and sea borders. Spokesman Abdel-Latif Al-Qanoua said that they had "taught the enemy a harsh lesson and made it pay for its crimes".


La présidence française s'est refusée à commenter cette série de tweets. "Est-ce qu'un haussement d'épaules est une réaction?", a-t-il poursuivi. Une justification qui n'a visiblement pas été prise en compte par Donald Trump.

"Donald Trump est arrivé parmi les premiers à Paris, et a réservé son premier entretien au président Macron". Le président français justifiait ainsi une telle idée pour "protéger" l'Europe "à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d'Amérique", en évoquant la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire datant des années 80.

Ironie de l'histoire, Angela Merkel, la chancelière allemande ne s'est pas privé, quelques heures plus tard, de voler au secours d'Emmanuel Macron, dans un discours devant le Parlement européen. " Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les Etats-Unis aussi".

Stacey Abrams Pressured to Concede Georgia Race by Opposition
But that office had not publicly offered a county-by-county breakdown to Abrams' campaign or to the news media at that point. Kemp said Thursday that it's fewer than 21,000 - nearly certainly not enough to force a runoff.


Le dirigeant américain s'en est aussi pris, sur le terrain commercial, à la France. " ( Rendre à la France sa grandeur), en référence à son propre slogan "Make American Great Again " utilisé durant sa campagne durant les élections présidentielles de 2016".

Le président américain s'est fendu d'un dernier tweet sur la France, celui-là pour expliquer pourquoi il avait dû annuler au dernier moment sa visite au cimetière américain Aisne-Marne, ce qui avait causé une polémique aux États-Unis.

"Le lien existe entre @realDonaldTrump et @EmmanuelMacron, ils se parlent plusieurs fois par semaine des sujets qui perturbent la marche du monde".

Seahawks lose to Rams but showed they’re still relevant
Those types of throws eventually cost the Seahawks the game. "A loss is a loss", Seattle linebacker Bobby Wagner said. Last Sunday against the Chargers, he threw an interception in the fourth quarter that was returned for a touchdown.


Latest News