"Nous privilégions la rémunération de l'activité" — Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée le 2 juillet 2018 à Paris

"Nous privilégions la rémunération de l'activité" — Edouard Philippe

Le Premier ministre redit par ailleurs sa volonté de contenir les dépenses liées aux arrêts maladie, perspective qui inquiète les entreprises mais qui est également susceptible de déclencher l'ire des syndicats, selon la solution retenue.

"La prévision de croissance sur laquelle nous bâtirons ce budget sera de 1,7 %".

L'inflation galope pourtant, à 1,6% en 2018 selon l'Insee.

Cette moindre croissance et la diminution des recettes fiscales qui en découle auront "forcément un impact" sur le déficit public, qui sera aussi affecté par la transformation du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi en baisse de charges pérenne, avec un impact d'environ 20 milliards d'euros sur les finances publiques.

Hand of Boly puts Wolves ahead vs Manchester City
Wolves were excellent as they harassed the City players in possession throughout the 90 minutes in an energetic performance. City continued to press high up the pitch in search of a winning goal and Wolves continued to exploit that.


Avant sa traditionnelle ascension du Mont-Mézenc, Laurent Wauquiez (Les Républicains) a ainsi largement égratigné la politique économique du gouvernement d'Edouard Philippe: "Au lieu d'assumer enfin des économies courageuses sur le train de vie de l'Etat, on vient de nous annoncer que c'est à nouveau dans la poche des classes moyennes que l'on va chercher des efforts. Nous gardons le cap et nous maintenons le rythme", a ajouté le locataire de Matignon. Prudence pour le déficit 2019 Le chef du gouvernement a par ailleurs confirmé que les contrats aidés, qui ont déjà nettement baissé depuis le début du quinquennat, verraient leur financement " diminuer ".

La revalorisation de ces différentes prestations serait donc bien inférieure à l'inflation, attendue autour de 1,5-1,6% en 2019 par les grandes institutions internationales, la Banque de France et les économistes.

Au PS, les mesures d'Edouard Philippe n'ont pas davantage convaincu.

Ce faisant, le Premier ministre a exprimé l'intention du gouvernement de soutenir le pouvoir d'achat des salariés, annonçant que "dès le 1er septembre 2019, les cotisations salariales sur les heures supplémentaires seront supprimées pour tous les salariés, dans le privé comme dans le public".

Pixel 3, 3 XL to Feature Updated Visual Core Chip From Google
Bad for Google we suppose, but not so much for the smartphone users who were looking forward to these phones. The hands-on review of Pixel 3 discloses details that stay true to rumours and leaks of the device.


Trois prestations sociales - "l'aide personnalisée au logement, les allocations familiales, les pensions de retraite" - "progresseront de façon plus modérée, de 0,3 % par an en 2019 et en 2020", a révélé Edouard Philippe dans une interview au JDD.

Edouard Philippe a indiqué dimanche n'avoir aucun "tabou" concernant l'évolution des règles de l'assurance chômage, n'excluant pas de "discuter" d'une dégressivité des allocations chômage des cadres, mesure proposée récemment par un député de la majorité.

"Il ne s'agit pas de renvoyer vers tel ou tel le coût de ces indemnisations - les entreprises pas plus que d'autres".

Edouard Philippe doit entamer mercredi, en compagnie de ses ministres du Travail Muriel Pénicaud et de la Santé Agnès Buzyn, une série de rencontre avec les partenaires sociaux pour préparer la renégociation de la convention de l'assurance chômage et évoquer la thématique de la santé au travail, notamment la question des indemnités journalières.

Tibbetts’ death sparks controversies, experts say system easily exploited
Cristhian Rivera was ordered by a judge to be held on $5 million bail on charges of murder. "However, now is not that time". First, a statement from the farm said they had run Rivera through the government's E-Verify system, and that he had passed.


L'opposition a dénoncé dimanche un "massacre social" et une rupture du pacte générationnel. "Mais je veux dire à tous que cela ne peut pas durer", ajoute-t-il. Une politique d'austérité s'annonce sauf pour les plus riches. En clair, elles augmenteront moins que l'inflation, ce qui implique une baisse de pouvoir d'achat. "(.) Ce que nous dit le Premier ministre c'est qu'ils ne savent pas exactement ce qu'ils vont faire, ils promettent, ils reculent, ils annoncent mais tout ceci n'est vraiment pas cohérent".

Latest News