Trump et les républicains sauvent l'honneur de justesse dans un fief conservateur

Élection partielle en Ohio, un scrutin risqué pour Trump et les républicains

Élections partielles : Donald Trump et les républicains sauvent l'honneur de justesse dans l'Ohio

Et Donald Trump y avait enregistré une avance de 11 points lors de l'élection présidentielle.

Une défaite des républicains dans ce solide bastion conforterait l'impression qu'une "vague démocrate" se prépare.

Même si le républicain Troy Balderson, en tête de 0,9 point avec 1.700 voix -50,2% contre 49,3-, a proclamé sa victoire sur le démocrate Danny O'Connor pour un siège à la Chambre des représentants, aucun résultat officiel n'a été donné en attendant le dépouillement de quelques milliers de votes par correspondance. "Maintenant Troy remporte une superbe victoire dans une période très compliquée de l'année", s'est réjoui le milliardaire new-yorkais avant de twitter un simple "Félicitations à Troy Balderson pour cette magnifique victoire dans l'Ohio". Donald Trump lui-même s'est déplacé samedi 4 août pour donner un meeting en commun avec son candidat.

En face, Danny O'Connor, avocat de 31 ans au visage poupin, pourrait accomplir l'inattendu.

Les dix points d'avance du mois de juin de Troy Balderson, 56 ans, se sont évaporés dans cette banlieue aisée de la capitale de l'Etat, Columbus. Se gardant d'entrer dans une joute directe avec Donald Trump, il a appelé sans relâche à la mobilisation. Les deux candidats étaient à égalité technique dans les derniers sondages et la participation semblait forte mardi pour une législative partielle.

L'Ohio fait partie des "swing states", ces Etats-clés de l'élection présidentielle américaine.

Une fusillade fait quatre morts à Fredericton — Couverture en direct
La présence des deux policiers parmi les victimes a été annoncée en fin de matinée, sans que leurs identités ne soient révélées. La petite province du Nouveau-Brunswick avait déjà connu une fusillade meurtrière en juin 2014.


Si M. Balderson l'emporte effectivement dans l'Ohio, les républicains auront remporté huit des neuf élections partielles pour la Chambre depuis 2016, la majorité dans des districts généralement plus favorables aux républicains.

"Le fait que ce soit si serré indique que les républicains sont en difficulté dans tout le pays", pronostique à l'AFP David Cohen, professeur de sciences politiques à l'université d'Akron.

Face au risque de voir sa majorité basculer, Donald Trump sillonne le pays pour soutenir les candidats républicains.

"Que les démocrates soient compétitifs, y compris dans le 12e district de l'Ohio, est un indice qu'une vague bleue pourrait en réalité arriver" en novembre, poursuit-il, en référence à la couleur du parti démocrate.

"Ils parlent d'une vague bleue".

Loin des programmes ultra-progressistes présentés avec succès par les démocrates dans d'autres circonscriptions, Danny O'Connor proposait une ligne relativement modérée qui le démarque toutefois nettement des politiques de Donald Trump.

Emergency rescue efforts for endangered killer whale hit snag in Canada
As a young female, J50 holds particularly high value because of her future reproductive capacity. "It's fantastic. J-50 was last seen Friday in Canadian waters, but she and the rest of the J-pod have not been seen since.


Ce fils admiratif d'une "survivante" d'un cancer du sein tient ainsi au renforcement de la couverture santé, plaide pour des limitations "de bon sens" sur les armes et dénonce une "guerre commerciale" qui affecte les agriculteurs de l'Ohio.

Les démocrates ont besoin d'arracher 23 sièges aux républicains pour récupérer la Chambre.

Malgré tout l'enthousiasme dont il fait preuve ce mercredi 8 août, Donald Trump a de quoi sérieusement s'inquiéter devant la tournure qu'a prise cette élection.

À trois mois des élections de mi-mandat, qui voient l'ensemble des sièges de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat renouvelés, l'élection en Ohio aide à prendre la température dans un contexte politique incertain. Donald Trump y a apporté son soutien à un candidat qui menaçait dans la nuit de ravir la place du gouverneur républicain sortant.

Dans une primaire de gouverneurs républicains au Kansas, le candidat appuyé par le président Trump la veille de l'élection, le secrétaire d'État Kris Kobach, était au coude à coude avec l'actuel gouverneur républicain Jeff Colyer.

En sang, un arbitre évacué en plein match
Nous essayons toujours de voir le football comme une célébration positive et de nous attaquer à ces problèmes avec précision. Le crâne ensanglanté, l'officiel n'a pu reprendre la rencontre, interrompue à la 77e minute et ce, 24 minutes durant.


Latest News