Royaume-Uni : la rue dit non à Trump

Royaume-Uni: Donald Trump arrive dans un contexte hostile

Monde Royaume Uni: Donald Trump arrive dans un contexte hostile Monde Theresa May obligée d'être obligeante

Le premier voyage officiel de Donald Trump au Royaume-Uni, qui s'est achevé ce samedi, a été marqué par une série de polémiques qui ont valu au président américain de nombreuses critiques outre-Manche.

Vendredi matin, les deux dirigeants doivent se retrouver pour aller inspecter les troupes à la prestigieuse académie royale militaire de Sandhurst, avant des discussions bilatérales et un déjeuner à Chequers, la résidence de campagne des Premiers ministres britanniques, à 70 km au nord-ouest de Londres.

"J'ai dit des choses très gentilles sur elle mais ils ne les ont pas mises en titre", a-t-il lancé, avant de louer longuement Mme May, fragilisée au sein de son propre parti conservateur après les récentes démissions du gouvernement, dont celle du ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson. Donald Trump s'est montré plus conciliant vendredi lors d'une conférence de presse.

Arrivé jeudi, le président américain a mis les pieds dans le plat en estimant, dans une interview au tabloïd The Sun, que la volonté de Londres de privilégier une relation étroite avec l'UE après le Brexit tuerait "probablement " la possibilité de conclure un accord de libre-échange avec les États-Unis.

Trump releases Kim Jong Un letter, touts 'great progress' despite challenging signs
But Pompeo gave a rosier account saying the two sides had substantive discussions on next steps toward denuclearisation. There is speculation that North Korea may also want payment for the return of the remains, our correspondent adds.


La livre sterling est remontée face à l'euro et face au dollar vendredi après que Donald Trump, en visite au Royaume-Uni, est revenu sur ses critiques vis-à-vis du plan de la Première ministre britannique à propos du Brexit. Nombreux sont les commentateurs qui n'ont pas supporté de voir le président américain tourner le dos à une dame de 92 qui l'accueille, surtout quand cette dame est la reine d'Angleterre. La Première ministre britannique est "une personne sympathique", dit-il.

"C'est une opportunité incroyable pour nos deux pays et nous la saisirons pleinement", a insisté M. Trump. Mieux, selon le New York Times, c'est Theresa May elle-même qui a suggéré à Donald Trump de poser dans le fauteuil de son illustre prédécesseur.

Le président des Etats-Unis Donald Trump et la Première ministre britannique Theresa May au sommet de l'OTAN à Bruxelles, 11 juillet 2018.

La Première ministre avait reçu le président américain jeudi soir au palais de Blenheim, demeure ancestrale de la famille Churchill près d'Oxford, où elle avait prôné la conclusion d'un accord commercial avec les Etats-Unis après la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Heinrich: Trump Administration's Health Care Sabotage Will Increase Premiums For New Mexicans
In past years, CMS announced funding opportunities in April and required navigator groups to apply for grants by mid-June. But combined with other recent actions by the Trump administration, the decision sets a negative tone, Hoagland said.


Accueilli par une grande manifestation d'opposants, équipés d'un immense "Baby Trump" gonflable, le président américain n'a apparemment pas fait en sorte d'être mieux apprécié par les Britanniques à l'issue de ce voyage officiel.

"Donald Trump n'est pas le bienvenu!" ont scandé en coeur les quelques centaines de manifestants rassemblés devant les grilles de Winfield House, située dans Regent's Park. Mais le couple s'y est présenté avec douze minutes de retard sur l'horaire prévu, alors qu'Elizabeth II patientait par 27 degrés Celsius.

Dans la matinée, un ballon géant représentant un Donald Trump en couche-culotte a flotté dans le ciel londonien près du Parlement.

Cops Suspended for Using Coin Flip App to Determine Speeder's Fate
It's tails, and Webb wins a contest she did not know existed. 'Sarah could have lost her job and she could have lost her license. Both officers had served in the Atlanta Police Department, spokesman John Chafee told The Washington Post on Saturday.


Latest News