La Corée du Nord dénonce les "demandes avides" des Etats-Unis

L'objectif de la rencontre entre le secrétaire d'Etat et Kim Yong Chol, le bras droit du numéro un nord-coréen Kim Jong-un, était de développer une feuille de route détaillée vers la "dénucléarisation complète" de la péninsule coréenne discutée lors du sommet de Singapour. Au terme des pourparlers entre le chef de la diplomatie américaine et ses interlocuteurs à Pyongyang, le ministère des affaires étrangères nord-coréen a qualifié l'attitude américaine de "regrettable", exprimant sa déception en ces termes: "Nous nous attendions à ce que les Etats-Unis proposent des mesures constructives pour aider à renforcer la confiance dans un esprit de dialogue".

Dans l'intervalle, l'administration américaine a l'intention de maintenir en place les sanctions économiques internationales qui, selon elle, ont poussé le Nord à la table des négociations.

Cette dernière a ajouté que les résultats des pourparlers avec la délégation américaine emmenée par le secrétaire d'Etat Mike Pompeo étaient "très préoccupants", la Corée du Nord accusant Washington d'insister sur une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible.

De son côté, lors de son deuxième jour à Pyongyang, Mike Pompeo a affirmé que les discussions américano-nord-coréennes avaient progressé sur la plupart des sujets centraux: "Il y a des problèmes compliqués mais nous avons progressé sur presque toutes les questions centrales".

Cavani proche du forfait face à la France — Uruguay
Il a connu cinq clubs espagnols (Albacete, Levante, Racing Santander, Espanyol Barcelone, Gérone) et un anglais (Middlesbrough) en dix ans.


Des responsables nord-coréens ont transmis à M. Pompeo une lettre personnelle à remettre à Donald Trump, espérant que "les relations formidables et le sentiment de confiance" entre les deux dirigeants seraient renforcés par les discussions, indique le ministère nord-coréen des Affaires étrangères dans son communiqué. Le président Kim est toujours convaincu, j'ai parlé avec le président Trump ce matin.

Mike Pompeo doit se rendre à Tokyo dans la journée pour faire le point de ses discussions avec les alliés japonais et sud-coréens des Etats-Unis.

M. Pompeo a indiqué que des responsables des deux parties se rencontreraient dans un groupe de travail le 12 juillet pour parler du rapatriement de dépouilles de soldats américains tués pendant la guerre de Corée (1950-53).

" Le travail que nous accomplissons sur la voie de la dénucléarisation complète, en établissant une relation entre nos deux pays, est vital pour une Corée du Nord plus radieuse et le succès que nos deux présidents exigent de nous", a continué le secrétaire d'État.

Fortunes françaises : les riches sont de plus en plus riches
Le montant cumulé des 500 plus grandes fortunes a tout simplement triplé en dix ans, atteignant 650 milliards d'euros. Et cette somme ne correspond pas non plus à la valorisation de ma boîte, GF Biochemicals.


Dans la soirée de vendredi, accompagné de hauts fonctionnaires du département d'État et de la CIA, il avait échangé pendant plusieurs heures avec ses hôtes nord-coréens, avant d'avoir un dîner de travail avec Kim Yong Chol.

Revenant sur leurs échanges de la veille, le négociateur nord-coréen a parlé d'"une discussion très sérieuse sur des questions très importantes", ce qui a, selon lui, pu perturber le sommeil de son interlocuteur.

Depuis le sommet du 12 juin, Donald Trump s'est montré optimiste sur les chances de paix dans la péninsule divisée depuis la guerre de Corée, estimant que la menace d'une guerre nucléaire était écartée.

Le communiqué signé par MM. S'appuyant sur des sources diplomatiques à Washington, "The Chosun Ilbo" explique qu'avec ce cadeau, Donald Trump veut faire comprendre à Kim Jong-un qu'il attend de lui qu'il tienne sa promesse de réduire la capacité nucléaire de son pays.

Game of Thrones’ Maisie Williams Bids Farewell, Hints at Arya's Fate
The Games of Thrones stars recently got together in Belfast for a goodbye celebration as shooting of the epic series came to the end.


Mais beaucoup d'experts et de détracteurs du président Trump considèrent que le processus pourrait prendre des années.

Latest News