" "Nasser Zefzafi et ses trois " acolytes " condamnés à 20 ans de (...) — Maroc

Nasser Zefzafi et Mohamed Jelloul  Ph. DR

Nasser Zefzafi et Mohamed Jelloul Ph. DR

Les autorités marocaines, elles, ont assuré que le procès s'était tenu conformément aux normes de la justice internationale, en présence d'observateurs internationaux et de médias.

Malgré les protestations de leurs partisans, les 53 militants qui comparaissaient devant la chambre criminelle de Cour d'appel de Casablanca ont tous été condamnés.

Après 9 mois d'une très longue procédure, la Cour d'Appel de Casablanca a donné son verdict hier soir, Nasser Zefzafi a été condamné à 20 ans de prison ferme pour "complot visant à porter atteinte à la sécurité de l'État ".

Les mis en cause sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, de plusieurs chefs d'inculpation, notamment, " atteinte à la sécurité intérieure de l'État", " tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage", " réception de fonds, de donations et d'autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d'attenter à l'unité et la souveraineté du Royaume ". Cristallisant les frustrations de la population dans une région marginalisée et pauvre, le mouvement avait duré près de 10 mois. Un "simulacre de justice", a tweeté l'Association marocaine des droits de l'Homme (AMDH), tandis que quelques médias s'avançaient à souligner la "sévérité" des peines.

Denis Brogniart entendu comme témoin dans l'affaire d'agression sexuelle présumée — Koh-Lanta
La jeune femme a ainsi été aperçue ce mardi 26 juin dans les tribunes du stade de Moscou lors du match France-Danemark (0-0). La société de production ALP avait aussitôt pris la décision de suspendre le tournage de l'émission et d'annuler la saison .


"Les décisions désastreuses de l'Etat menacent la stabilité et la cohésion du pays", a fustigé Nabila Mounib, figure de la gauche au Maroc à la tête du PSU (Parti socialiste unifié), lors d'une conférence consacrée à la contestation sociale dans le pays, mercredi à Casablanca. Les autorités locales ont confirmé qu'un collège avait brûlé dans la nuit, en indiquant "ne pas pouvoir se prononcer sur le lien entre l'incendie et les sentences". Parmi eux, Nasser Zefzafi, le leader de la contestation populaire qui avait secoué la région du Rif, dans le nord du Maroc, entre octobre 2016 et juillet 2017.

Nassef Zefzafi, sans emploi, s'était rapidement imposé comme le visage de la contestation avec ses harangues publiques et ses attaques contre "l'État corrompu", avant d'être interpellé pour avoir interrompu un prêche dans une mosquée.

Sur Facebook, des milliers de personnes ont remplacé leur photo de profil par un fond noir, avec des commentaires sur la "honte" ressentie face à cette "injustice", comparant les peines avec celles plus "clémentes" prononcées contre les "pédophiles" et les "criminels".

Les manifestations déclenchées par la mort d'un vendeur de poissons dans des conditions horribles: broyé dans une benne à ordure au moment où il tentait d'empêcher la police de détruire sa marchandise (...).

British media rejoice in German World Cup despair
The Bayern centre-back is fit to start and he replaces team-mate Jerome Boateng, who is suspended. South Korea lost its opening two matches but still entered the game with a chance to advance.


Sollicité pour un geste de clémence, le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani a affirmé que "la justice est indépendante du gouvernement" et qu'il "faut attendre la phase d'appel, c'est le processus judiciaire".

Certains ont pointé un "retour vers les années de plomb" marquées par les exactions commises sous le règne de l'ancien roi Hassan II, entre les années 1960 et 1990.

"Je souhaite qu'aucun Marocain n'aille en prison", a-t-il écrit sur son compte personnel Twitter en réponse à un tweet. Il sera entendu le jeudi 28 juin par le juge. "L'État a échoué dans ce test de respect des droits de l'Homme et des libertés essentielles, tout comme l'indépendance de la justice", a déclaré l'un des avocats de la défense, Souad Brahma, citée par l'AFP.

Sheriff: New Zealand man shot trying to enter teen's home
In his trousers pocket he also had pepper spray and in his backpack duct tape, the Richmond Times-Dispatch reported. The mother then locked the door from the basement steps to the main house after she and her daughter ran upstairs.


Latest News