Turquie: Erdogan assoit son pouvoir après sa victoire électorale

Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump lors de l'Assemblée générale des Nations unies à New York le 21 septembre 2017

Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump lors de l'Assemblée générale des Nations unies à New York le 21 septembre 2017

Le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan est sorti vainqueur hier des élections présidentielle et législatives, obtenant dès le premier tour un nouveau mandat avec des pouvoirs autrement plus déterminants après avoir affronté une opposition qui a fait illusion le temps des commentaires surfaits de la presse occidentale, unanime à envisager la "chute du dictateur" d'Ankara. Je le féliciterais pour quoi? Son principal concurrent, le social-démocrate Muharrem Ince, arrive en deuxième position de la présidentielle avec 30,7%, et l'alliance anti-Erdogan formée par plusieurs partis d'opposition pour le volet législatif du scrutin récolte 34%, d'après les résultats partiels publiés par Anadolu. Pourquoi je féliciterais un dictateur? Pour le président réélu, lors d'un discours symbolique au balcon du parti AKP, à Ankara, "la Turquie a donné une leçon de démocratie au monde" et ce ne sont certainement pas les milliers de partisans qui agitaient des drapeaux et scandaient son nom qui vont en douter. Selon Anadolu, le parti de M. Erdogan, l'AKP, et son allié ultranationaliste, le MHP, conservent leur majorité parlementaire dans le volet législatif des élections avec quelque 53,6 des suffrages exprimés.

Critiquant l'entrée en vigueur d'une réforme constitutionnelle voulue par M. Erdogan qui renforce considérablement les pouvoirs du président, M. Ince a estimé que la Turquie était désormais passée sous "un régime autocratique". Les purges massives qui ont touché des opposants et des journalistes après une tentative manquée de putsch en juillet 2016, avaient également suscité l'inquiétude de l'Europe et des États-Unis, qui ont refusé d'extrader l'opposant Gülen. Confirmation est faite du poids et de la crédibilité de Recep Tayyip Erdogan, aux commandes de la Turquie depuis 2003, d'abord comme Premier ministre puis, à partir de 2014, comme président, et son électorat majoritaire va sans doute attendre de lui qu'il imprime son sceau polarisateur à un pays devenu, sous sa houlette, une puissance régionale avec laquelle il faut compter. A noté que le score important du candidat pro kurde - beaucoup plus important qu'en Turquie - s'explique par la présence d'une forte communauté kurde en France.

Brazil outclass Serbia to qualify for last 16
Switzerland will be aiming for a pre-quarterfinal berth when they face the already eliminated Costa Rica on Wednesday. Paulinho gave his team the lead when he met a lofted ball from Philippe Coutinho in the 36th minute.


Erdogan inaugure également la nouvelle fonction présidentielle, telle qu'il l'a façonnée lui-même avec une réforme constitutionnelle qu'il a fait voter l'année dernière. Rappelons que les élections de dimanche étaient considérées par les observateurs comme les plus difficiles pour Recep Tayyip Erdogan depuis son avènement au pouvoir, face à des vents économiques contraires et une opposition revitalisée. En attendant son intronisation pour ce nouveau mandat renforcé, qui ne devrait pas intervenir avant l'annonce des résultats définitifs prévue le 5 juillet, M. Erdogan savoure cette victoire.

En tout cas, les marchés semblaient rassurés par la victoire de Erdogan. Les observateurs ont pointé des conditions de campagne difficile pour l'opposition, à l'image d'une mission de l'OSCE qui a pointé lundi l'absence "d'opportunités égales" pour les candidats avec notamment une couverture médiatique largement favorable au président turc.

Sheriff: New Zealand man shot trying to enter teen's home
In his trousers pocket he also had pepper spray and in his backpack duct tape, the Richmond Times-Dispatch reported. The mother then locked the door from the basement steps to the main house after she and her daughter ran upstairs.


Russie: Dans un télégramme de félicitations, le président russe Vladimir Poutine, "a souligné que les résultats de l'élection attestent pleinement de la grande autorité politique de Recep Tayyip Erdogan".

L'Union européenne estime que la campagne électorale qui a amené à la victoire d'Erdogan n'a pas été " équitable ".

Taxes sur les motos Américaines : Harley-Davidson va délocaliser
En 2017, Harley a vendu près de 40.000 nouveaux modèles en Europe, ce qui représente plus de 16% des ventes de la société. Pour le constructeur, il y a urgence à agir: l'Europe étant le deuxième marché de la marque, derrière les Etats-Unis.


L'administration Trump a ainsi exhorté lundi la Turquie à "renforcer la démocratie", demandant à tous les élus, "y compris le président Erdogan", de "représenter les différentes positions de tous les citoyens turcs".

Latest News