Harley-Davidson, dommage collatéral de la guerre commerciale | États-Unis

Une moto Harley-Davidson

Harley-Davidson s’apprête-t-il à quitter les USA pour l’Europe? REUTERS Gonzalo Fuentes

C'est le cas de Harley-Davidson dont le siège est à Milwaukee, dans le Wisconsin, l'État du chef des républicains à la Chambre des représentants Paul Ryan.

En conséquence, le groupe préfère " déplacer la production des motos destinées à l'Union européenne vers ses usines internationales plutôt qu'aux Etats-Unis afin d'éviter le fardeau des droits de douane", explique encore le groupe.

Donald Trump a réagi dans un tweet se disant "surpris" que "de toutes les compagnies américaines" ce soit Harley-Davidson qui soit "la première à agiter le drapeau blanc".

L'ex-batteur du groupe Pantera est décédé
Le groupe se produisait le 8 décembre 2004, lorsque Dimebag Darrell a été abattu sur scène lors d'un concert à Columbus, Ohio. Vincent Paul Abbot, plus connu sous le nom de " Vinnie Paul ", a confondé le mythique combo Pantera dont il était le batteur.


Ces droits de douanes supplémentaires entraîneraient "un surcoût moyen de 2200 dollars US" (1880 euros) sur le prix d'achat d'une Harley en Europe, estime le constructeur qui a donc décidé aujourd'hui que "d'ici environ 18 mois" - soit début 2020 -, ses modèles à destination de l'Europe seraient fabriqués dans ses usines délocalisées.

"Le groupe, dont l'Union européenne est le second marché derrière les Etats-Unis avec 40.000 motos vendues l'année dernière, indique qu'il ne veut pas répercuter cette hausse de prix sur ses clients".

La compagnie prévoit que le coût immédiat des tarifs ainsi que les investissements liés au transfert de production vont affecter les comptes à hauteur de 30 à 45 millions de dollars pour la fin 2018.

Le chat allume une plaque de cuisson, l'appartement incendié — Neuillé-Pont-Pierre
D'ailleurs, par le passé, l'animal de compagnie aurait plusieurs fois mis en marche la plaque en marchant sur la cuisinière. Le feu aurait été provoqué par le chat du couple qui habite cet appartement en rez-de-chaussée d'un immeuble.


À la Bourse de New York lundi, son titre a chuté de 5,97%.

Avec le pick-up V8, la Harley-Davidson est bien le symbole mécanique de l'Amérique profonde, celle qui vote Donald Trump et n'imagine pas toujours les répercussions d'une décision protectionniste.

Si la marque de motos mythique apparaît comme une victime collatérale de la confrontation commerciale lancée par Donald Trump, l'essoufflement de ses ventes n'est pas nouveau, entre le vieillissement de sa clientèle et la concurrence des véhicules japonais.

La France obtient la levée de l'embargo chinois sur son bœuf
Dominique Langlois estime qu'un chiffre de "30.000 tonnes (vendues) par an serait déjà formidable ". Elle est de retour après 17 ans.


"Nous ne visons pas un accord jeudi et vendredi sur les propositions franco-allemandes (.) ce que nous voulons c'est qu'on définisse un processus de discussion, et de négociations entre nous".

Latest News