" "Les parents de la " petite martyre de l'A10 " identifiés — Loir-et-Cher

Sur le bas-côté de l'autoroute Paris-Tours, non loin de Suèvres (Loir-et-Cher), des agents d'entretien découvraient la dépouille d'une fillette emmaillotée dans une couverture.

Son signalement avait été diffusé dans plus de 30 pays et sa photographie placardée dans tous les endroits publics: elle mesurait 0,95 mètre, avait les cheveux bruns bouclés et les yeux marron foncé. Brûlures, morsures, fractures. les constatations effectuées sur le corps indiquaient qu'elle avait subi un nombre incalculable de violences. "Qui est-elle? ", ont interrogé en vain, à l'époque, les milliers d'affiches apposées partout en France, tandis que de multiples pistes étaient explorées en vain. Près de 31 ans après le début de l'enquête sur la "petite martyre de l'A10", ce "cold case" à la française est en passe d'être résolu. Et c'est grâce à ce fichier que les parents d'Inass ont été retrouvés.

Lawmakers want to question Brexit backer on Russian Federation meetings
Collins told the committee that as a result it would not be possible for the committee to explore related areas. Wigmore rejected allegations of Russian interference and improper use of Facebook data, and criticized Mr.


Une correspondance est alors établie. En garde à vue, elle a d'abord indiqué "ne plus avoir de souvenirs" et "que sa fille n'était pas décédée", selon Frédéric Chevallier. Fin 1985, elle a rejoint ses parents en région parisienne, à Puteaux.

Le père et la mère, âgés de 66 et de 64 ans, ont été mis en examen pour meurtre sur mineure de 15 ans, recel de cadavre et violences volontaires habituelles sur mineure de 15 ans.

Canada parliament condemns Trump's attacks on Trudeau and tariffs
Trudeau had to unequivocally deny it. "We are being taken advantage of by virtually every one of those countries", he said. Trump and Kim shook hands and posed for photos before their almost 40-minute one-on-one conversation behind closed doors.


Inass Touloub, âgée de 4 ans à sa mort, "est née le 3 juillet 1983 à Casablanca au Maroc", a dévoilé le procureur. "Elle a pleuré" lors de son audition, a toutefois précisé le procureur. "Elle a été déclarée dans les fichiers de la CAF, inscrite sur des passeports et livret de famille". Les enquêteurs ont résolu l'énigme du corps martyrisé d'une fillette de quatre ans découvert en 1987 au bord de l'autoroute A10. Toujours selon le procureur, le père dit avoir trouvé la petite fille morte après une chute dans des escaliers. Le père a été écroué, jeudi, mais la mère comparaissait encore devant le juge de la liberté et de la détention au moment de la conférence de presse. L'homme a raconté qu'il aurait retrouvé Inass morte le 10 août en rentrant chez lui.

Cependant, lorsque le corps de la fillette a été découvert, ses vêtements et la couverture qui l'entourait, ont été placés sous scellés. Il n'a pas eu le courage de la dénoncer. "Elle se racontait une histoire, peut-être y croyait-elle", confie une autre source. Mais plus tard, lors de sa comparution devant le juge d'instruction, elle a finalement affirmé qu'elle était victime de violences de la part de son mari, et "qu'elle pouvait être également violente à l'égard d'Inass".

BSF Jawans including assistant commandant martyred in Pakistan firing
The deceased have been identified as Assistant Commandant Jitender Singh, SI Rajneesh, ASI Ramniwas and Constable Hansraj. Three others were also injured in the Pakistan firing in Jammu's Ramgarh Sector last night.


Pour les acteurs judiciaires qui se sont, durant trois décennies, relayés sur ce dossier, cette avancée représente une intense satisfaction. Elle appartenait à la mémoire de l'unité. Le procureur de Blois a insisté: "Le temps n'a jamais couru contre nous".

Latest News