Trois de ses proches pointent la politique menée par l'exécutif — Emmanuel Macron

L’image de
président des riches colle à Emmanuel Macron comme un vieux chewing-gum à une semelle par temps chaud. Une situation qui n’a pas échappé aux économistes soutiens de la première heure et qui les inquiète

Trois cerveaux du programme de Macron le mettent en garde contre sa politique trop à droite

Dans une note confidentielle révélée par Le Monde, trois économistes proche d'Emmanuel Macron font des critiques sur la politique du Président et insistent sur "la question sociale".

Philippe Aghion, Phlippe Martin et Jean Pisani-Ferry sont les trois économistes qui ont inspiré le programme d'Emmanuel Macron.

Parmi les inquiétudes soulevés dans la note adressée à la présidence, les trois hommes s'alarment de "l'image d'un pouvoir indifférent à la question sociale".

L'appel au blocage — Agriculteurs
Les agriculteurs se préparent à bloquer à partir de ce dimanche soir, le 10 juin, des raffineries et dépôts de carburants. L'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.


"Si " des mesures importantes ont été mises en œuvre " depuis le début du quinquennat, comme le dédoublement des classes de CP dans les quartiers défavorisés, le lancement des emplois francs le 1 avril ou la réforme de l'apprentissage et de la formation professionnelle - " le paquet est significatif ", reconnaissent-ils -, d'autres ne sont " pas à la hauteur des ambitions initiales ".

" Le thème de la lutte contre les inégalités d'accès, qui était constitutif de l'identité politique du candidat, est occulté ", remarquent Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, qui formulent une crainte de répercussions politiques: " Beaucoup des soutiens du candidat expriment la crainte d'un recentrage à droite motivé par la tentation d'occuper le terrain politique laissé en friche par un parti Les Républicains en crise. Selon différents sondages, le président est en effet bien plus populaire auprès des sympathisants de droite qu'auprès de ceux qui avaient élu François Hollande en 2012. Selon eux, " le message social peine à trouver une voix forte à l'intérieur du gouvernement". Tout en précisant qu'en échange, il serait bon de relever le plafond en dessous duquel les successions ne sont pas taxées "pour en faire une réforme neutre fiscalement ". Ils se déclarent en revanche favorables à une réforme des dispositifs pour les personnes à l'activité réduite, à la réduction de la durée d'allocation chômage conditionnée à l'évolution du taux de chômage, et demandent, comme la CFDT, la nomination de plus de représentants salariés dans les conseils d'administration.

Plusieurs propositions figurent dans cette note, comme l'augmentation de la prime d'activité, l'introduction d'un bonus-malus sur les contrats courts, ou un maintien de la taxe d'habitation pour les Français les plus fortunés.

Pompeo says North Korea could get ‘unique’ security guarantees
He went out of his way to be cordial during two summits with South Korean President Moon Jae-in in April and May. Trump, however, has invited pressure and left little room to achieve more than what he suggests is realistic.


Et pour les ménages, ils conseillent de revoir la fiscalité de l'investissement dans le logement en organisant "l'extinction" des aides à la pierre qui "réduisent très fortement l'impôt sur le revenu des bénéficiaires et affectent le budget de l'Etat".

En matière fiscale, ils suggèrent de revoir les aides sectorielles aux entreprises et "le maquis des aides à l'innovation". Cette note "ne présage en rien la politique du gouvernement", assure au Monde un conseiller du Président.

Pour Antoine Griezmann, la carrière de Lionel Messi n’est pas encore parfaite
D'étoile, il en sera question quinze jours après l'enregistrement de ces images, quand les Bleus soulèveront la Coupe du monde. L'équipe de France d'Aimé Jacquet est en route pour s'installer sur le toit de la planète football .


Latest News