Les aides sociales coûtent un "pognon de dingue" selon Macron — Pauvreté

Emmanuel Macron estime qu'on met trop d'argent dans les aides sociales la séquence buzz

Pour Macron, les aides sociales coûtent un “pognon de dingue” sans résoudre la pauvreté

"On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas", s'exclame le président de la République. Assurant également qu'il y a "trop" d'aides sociales en France, le ministre de l'Action et des Comptes publics soulignait pour sa part qu'il fallait "revoir le système d'aides sociales": "Il y a une multiplicité d'allocations qui sont parfois contradictoires dans leur objectif".

Ces mots font écho à ce que l'Elysée a déjà déclaré, il y a deux jours, au sujet du manque d'efficacité du RSA dont " la moitié des allocataires n'ont pas d'accompagnement vers l'emploi", là aussi en préparation du discours de ce mercredi. Ceux qui tombent pauvres, ils restent pauvres. "On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir", ajoute-t-il. "On attend de lui pas un constat mais des actes", a-t-il dit sur Sud Radio. Et sur la santé, c'est pareil. Sa réponse: se placer en amont et prendre le problème à la racine, pour prévenir la pauvreté et ainsi limiter les dépenses publiques. Une petite phrase volontairement filmée et mise en ligne par Sibeth Ndiaye, la conseillère communication d'Emmanuel Macron, et retweetée par le chef de l'Etat.

Prise d'otages en cours dans le Xe arrondissement — Paris
L'homme a ensuite pris deux ou trois personnes en otages, poursuit la préfecture de police. Un homme retenu par le forcené avait réussi à se sauver avant l'intervention de la police.


Rien n'est encore tranché: beaucoup d'arbitrages doivent encore être rendus, en vue notamment du plan pauvreté qui doit être présenté en juillet.

Pour dénoncer la remise en cause des aides sociales, la gauche souligne que le gouvernement a voté une réforme de l'ISF au profit des plus aisés. Un discours lors duquel il va devoir préciser les contours de sa politique sociale.

L'appel au blocage — Agriculteurs
Les agriculteurs se préparent à bloquer à partir de ce dimanche soir, le 10 juin, des raffineries et dépôts de carburants. L'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.


Le chef de l'Etat ne vient toutefois pas au congrès de la Mutualité les mains vides.

Emmanuel Macron aborde ensuite le reste à charge zéro: "C'est dans ce contexte-là qu'on fait le reste à charge zéro". Point important pour les complémentaires santé, le plafond de remboursement des montures passerait de 150 € à 100€ dans le cahier des charges des contrats responsables, tandis que les plafonds tarifaires pour les verres resteraient proches de leur niveau actuel.

Pre-Cut Melon In 8 States Recalled For Salmonella Outbreak
The CDC said evidence suggested that melon supplied by Caito Foods "is a likely source of this multistate outbreak". Those sickened often develop diarrhea, fever and abdominal cramps 12 to 72 hours after eating the contaminated food.


Les frais avancés par les assurés seront à terme allégés de plusieurs centaines de millions d'euros, grâce à des baisses de prix qui pèseront sur les professionnels de santé et à des remboursements plus importants de la Sécu et des complémentaires, priées de ne pas faire flamber leurs cotisations.

Latest News