Aquarius : Taxée de "cynisme", l'Italie refuse les "leçons hypocrites" de la France

Pour SOS Méditerranée les 629 migrants doivent débarquer d'urgence

Karpov pour SOS Méditerranée

Édouard Philippe a assuré hier que la France était "prête à aider" l'Espagne pour "accueillir" des migrants, 629 sont bloqués sur l'Aquarius en Méditerranée et refusés par l'Italie. Ils ont entamé mardi soir leur traversée vers l'Espagne à bord du navire humanitaire et de deux autres bâtiments italiens, a annoncé sur Twitter SOS-Méditerranée.

Dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 juin 2018, l'Aquarius a procédé à plusieurs opérations de secours pour venir en aide à des réfugiés et migrants en détresse en Méditerranée.

Mais pour certains, la France a été la grande absente dans cette histoire, en ne proposant pas d'ouvrir ses ports pour se substituer à l'Italie dans l'accueil des migrants.

La détermination du ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, à la manoeuvre depuis le début de cette crise, l'a finalement emporté, grâce au geste salué par l'Italie du gouvernement socialiste espagnol de Pedro Sanchez.

Le bitcoin chute après le piratage d'une plateforme sud-coréenne
Le cours, très fluctuant, se situait lundi autour de 6.750 dollars vers 07H30 GMT contre 7.646,27 dollars vendredi soir. Vendredi vers 21 h GMT (23h au Luxembourg), le bitcoin valait 7646,27 dollars.


"La France et l'Espagne ont fermé leurs ports depuis longtemps (.) Il est embarrassant que des représentants de ces pays viennent faire la morale seulement parce que nous demandons à tous nos partenaires européens de partager avec l'Italie les droits, les devoirs et la solidarité", écrit encore M. Di Maio, qui est également ministre du Développement économique.

Au moment où L'Aquarius se retrouve sous les feux de l'actualité, un livre attendu en juin (Museo Editions) retrace les missions de SOS Méditerranée, dont le navire a porté secours à quelque 29 000 migrants depuis février 2016.

A droite, le député LR Éric Ciotti s'est élevé contre l'idée que l'Aquarius, avec 629 migrants à bord, puisse être accueilli en Corse, comme l'ont proposé les deux principaux responsables politiques de l'île. Selon lui, "dans le cas précis de l'Aquarius, il y a une proposition qui a été faite par l'Espagne, elle est en cours d'expertise d'un point de vue météorologique et de la capacité du bateau à se rendre dans le port de Valence, donc affaire à suivre", a-t-il ajouté.

"Sauver des vies est un devoir, transformer l'Italie en un énorme camp de réfugiés, non".

Laura Smet sort du silence — Johnny Hallyday
L'entretien prenait alors un tournant plus personnel, permettant à la jeune femme de s'adonner à quelques confidences. La chaîne d'info continue est également allée à la rencontre de certaines proches de David Hallyday et Laura Smet .


Et ce n'est qu'une étape pour celui qui s'est imposé ces derniers jours comme le véritable homme fort de la politique italienne, après avoir remporté avec le Mouvement cinq Etoiles (M5S, antisystème) les législatives du 4 mars.

"La population corse (.) pensait voter autonomiste pour défendre son identité et se retrouve avec des dirigeants qui veulent faire de l'île un nouveau Lampedusa", a-t-elle dit.

"De mémoire de citoyen, c'est la première fois qu'un bateau ayant secouru des migrants en Libye les débarquera dans un autre port qu'un port italien, c'est le signe que quelque chose est en train de changer", s'est félicité M. Salvini lors d'une conférence de presse à Milan.

A l'annonce espagnole, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a crié un "victoire" sur Twitter.

Rafael Nadal wins another French Open crown
The square-shouldered Austrian tried his best to engage with Nadal rather than let Nadal's avalanche of statistics overwhelm him. When asked if he will defend the title next year, he said: "It was wonderful to win for the 10th time, same thing for the 11th.


"Je sais bien qu'il y a des difficultés face à la gestion de l'arrivée de migrants, je comprends que les autorités étatiques aient besoin de réfléchir au plan juridique mais quelquefois il faut faire passer la réflexion sur le droit au deuxième plan par rapport aux urgences humanitaires", a-t-il ajouté.

Latest News