L'appel au blocage — Agriculteurs

Pénurie d'essence: des dépôts bloqués des stations-service à sec

L'appel au blocage — Agriculteurs

Les agriculteurs se préparent à bloquer à partir de ce dimanche soir, le 10 juin, des raffineries et dépôts de carburants. Une raffinerie fonctionnant à l'huile de palme, provenant majoritairement de l'étranger.

Même scène à Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, où les agriculteurs normands s'apprêtaient vers 22 heures à déverser des bennes de fumier, oignons, terre et bois devant l'entrée d'une autre raffinerie du groupe pétrolier.

Une pénurie de carburant n'est pas à craindre dans l'immédiat, la France comptant au total sept raffineries en activité ainsi que 200 dépôts de carburant.

La FNSEA a indiqué à l'AFP que les barrages débuteraient dès 07H45 le lundi, certains à 11H00, dans la configuration suivante: une centaine de personnes sur chacun des sites, avec une tente, des barbecues et des tracteurs, dans une ambiance qualifiée de "conviviale".

Trump retire son soutien à la Déclaration finale du Sommet du G7
Voitures allemandes Les États-Unis sont le premier marché étranger pour les marques européennes de voitures. Pire encore, il accuse le responsable canadien d'avoir "poignardés dans le dos" les Etats-Unis.


Si le gouvernement assure que toute pénurie d'essence est exclue ces prochains jours, les agriculteurs mobilisés recommandent aux automobilistes de prendre leurs précautions ce lundi.

Jusqu'à 300 000 tonnes par an d'huile de palme, produit hautement controversé car accusé de favoriser la déforestation en Asie du Sud-Est, doivent en particulier être importées pour alimenter la bioraffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône), qui doit démarrer cet été. L'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.

Total s'est engagé à limiter l'approvisionnement en huile de palme brute de la Mède à moins de 50% des volumes de matières premières qui seront traitées sur le site. Certains agriculteurs appellent toutefois d'ores et déjà à durcir et prolonger les blocages selon via une "organisation faite pour durer" alors que "le dialogue est rompu" avec le gouvernement, explique le président de la FRSEA d'Ile de France Damien Greffon, interrogé par Le Parisien devant le dépôt de Grigny dans l'Essonne. Aujourd'hui, ces blocages sont illégaux. "Je vais recevoir les agricultures demain pour trouver des solutions ensemble", a-t-il affirmé ce lundi sur RTL.

Cette raffinerie est "issue d'un accord signé entre le précédent gouvernement et Total".

La Corée du Nord a confirmé son intention de dénucléariser (Mike Pompeo)
L'ancien joueur des Bulls de Chicago a fait plusieurs voyages en Corée du Nord pour visiter son " ami pour la vie ", M. Il a du reste reçu le soutien de ses alliés du G7.


Le FNSEA veut également que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles, a ajouté M. Despey. Le syndicat souhaite aussi que le gouvernement "renonce à son contingent d'importation d'huile de palme", et réclame un allègement du coût du travail salarié de saisonniers, qui est "27% plus élevé que la moyenne européenne".

La bio-raffinerie Total de La Mède a déclenché la mobilisation des agriculteurs. "Biocarburant: "on n'a pas investi pour importer", peut-on lire sur les pancartes des agriculteurs à Vatry".

Pour le porte-parole de LREM Gabriel Attal, l'Etat ne peut pas se dédire de l'accord scellant l'importation d'huile de palme pour La Mède, mais sera " vigilant ", notamment sur sa qualité environnementale.

European Union backs Canadian leader Trudeau after Trump's sharp words
He adds that America "cannot let our friends, or enemies, take advantage of us on trade anymore". Protective measures like Canada's dairy tariff are common around the world.


Latest News