Volte-face de Trump : les réactions des occidentaux

Yves Herman  Reuters

Yves Herman Reuters

Les dirigeants du G7 étaient parvenus samedi, à l'issue d'un sommet de deux jours au Canada, à se mettre d'accord sur une déclaration commune sur le commerce malgré les critiques de Donald Trump contre des pratiques qu'il juge injustes envers les Etats-Unis dans le cadre de son programme "America First". Justin Trudeau a qualifié les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium d'"insultants " au regard de l'histoire entre les deux pays et a confirmé des représailles économiques. Pire, le semblant d'entente entre les Etats-Unis et les autres puissances mondiales risque de connaître un nouvel épisode difficile.

La Maison Blanche a en plus annoncé que le président américain quitterait le sommet prématurément ce samedi pour préparer sa rencontre avec le président de la Corée du Nord, Kim Jong-un le 12 juin prochain à Singapour.

Que pesaient de toute façon ces quelques lignes difficilement négociées face à un Donald Trump prêt à toutes les confrontations pour réduire le déficit des échanges américains?

L'ex-directeur du FBI congédié par Donald Trump, James Comey, a soutenu que la relation de sécurité avec le Canada était vitale et qu'elle permettait de protéger la vie des Américains.

On pense, par exemple, au fameux accord sur le nucléaire iranien qu'Emmanuel Macron est allé défendre en personne à Washington auprès de Donald Trump et qui ne se retrouve pas dans ce communiqué.

UFC 225: Yoel Romero misses weight for title fight with Robert Whittaker
He was scheduled to fight for the UFC Middleweight title on Saturday against Robert Whittaker . This marks the second time in a row that Romero has missed weight for a fight.


Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a pour sa part accusé M. Trump de "détruire très rapidement une quantité incroyable de confiance dans un tweet", alors que Berlin a apporté son soutien au communiqué commun.

Donald Trump s'est imposé du début à la fin du sommet Il est arrivé à La Malbaie en se traînant les pieds, tout, dans son langage corporel, indiquait qu'il n'avait pas envie d'être là, qu'il était venu à reculons à cette " distraction " comme il a qualifié ce sommet. "Soyons sérieux et dignes de nos peuples", a indiqué l'Elysée. Et la présidence française ne s'arrête pas là: "Nous avons passé deux jours à avoir un texte et des engagements".

"La coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots ", a réagi dimanche l'Élysée selon laquelle "la France et l'Europe maintiennent leur soutien à ce communiqué ".

La vieille, Emmanuel Macron, le chef de l'Etat français, qui est déjà arrivé au Canada, et Justin Trudeau vantent " un multilatéralisme fort, responsable, transparent pour faire face aux défis mondiaux ".

Justin Trudeau, pris pour cible par le président américain, n'est pourtant pas le seul à rendre coup pour coup en matière tarifaire. "Nous sommes la tirelire que tout le monde pille", a-t-il déploré.

Hitman 2 Officially Confirmed for a 2018 Release
We will get a deeper look into Agent 47's past and those he trusts, which is something the previous games haven't delved into. The gameplay demo of Sniper Assassin noted that each level has main and side targets, all to score massive amounts of points.


Avant le tweet de Donald Trump dans la soirée, Emmanuel Macron a dit samedi que l'accord entre tous les membres du G7 sur la question commerciale a permis de stopper une escalade avec les Etats-Unis.

"On profite des Etats-Unis depuis des dizaines et des dizaines d'années, cela ne peut pas continuer ainsi", a dit le président américain dans une déclaration devant la presse.

Donald Trump s'est appuyé sur cette Section 232, qui autorise le mise en place de protections commerciales au nom de la "sécurité nationale" des Etats-Unis, pour annoncer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium.

Elle y est interprétée comme un symbole des tensions opposant les États-Unis à la France en particulier, et plus généralement aux autres pays du G7 (Canada, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Japon), sur le commerce, l'Iran, l'environnement ou la Russie.

Taliban announce first ceasefire since 2001 to mark end of Ramadan
A Taliban spokesman claimed its fighters killed 35 soldiers and captured six others besides seizing military vehicles and weapons. Ghani on Thursday, June 7, 2018 announced a weeklong cease-fire with the Taliban to coincide with the holiday.


Latest News