Vidéo. Donald Trump s'attaque à Macron et Trudeau avant le G7

Menace de nouvelles taxes douanières, volte-face de Trump, pas de retour de la Russie : ce qu'il faut retenir du G7

EN DIRECT - Sommet du G7 : le coup de théâtre de Donald Trump, qui annule l'accord in extremis - LCI

Dans un autre message sur Twitter, le président a accusé le Canada d'imposer des tarifs de 270% sur les produits laitiers américains, un reproche qu'il avait aussi formulé pendant une conférence de presse où il tirait dans toutes les directions, samedi matin, avant son départ de La Malbaie. "Je ne sais pas si ça marchera, mais je l'ai proposé".

Donald Trump, qui a écourté samedi sa participation au sommet des pays du G7 au Canada, a réclamé de ses pairs une modification des règles du jeu régissant le commerce international qui, a-t-il dit, exploite les Etats-Unis.

Le président américain, qui a provoqué la colère de ses partenaires en imposant au début du mois des droits de douane sur les importations américaines d'acier et d'aluminium en provenance du Canada, de l'Union européenne et du Mexique, a cependant prévenu que les pays qui prendraient des mesures de rétorsion commerciale commettraient une erreur.

Menace de nouvelles taxes douanières, volte-face de Trump, pas de retour de la Russie : ce qu'il faut retenir du G7

Il y a une "forte probabilité " que les sept signent un communiqué commun, selon Paris, un texte qui mentionnerait toutefois l'exception américaine sur le climat. Et le président américain s'est dit confiant sur la signature d'un communiqué commun à sept, samedi soir. "C'est une occasion unique" qui "ne se représentera jamais", avait déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse.

Même si M. Trudeau et ses principaux ministres ont utilisé ce qualificatif à plusieurs reprises depuis deux semaines, il semble que cette fois-ci fut de trop pour Donald Trump - reconnu pour son tempérament intempestif.

Le président américain a adopté un ton plus affable après son entretien avec Emmanuel Macron, dont il a souligné l'aide pour tenter de résoudre les questions commerciales, et a plaisanté devant les médias avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Groupe G: BELGIQUE: Kompany en point d'interrogation
Je me sens bien, je suis prêt à jouer si on a besoin de moi. "C'est tout à notre honneur, car la Belgique a une équipe très forte. Son but quelques secondes plus tard d'une frappe du pied gauche était finalement refusé pour un hors-jeu très limite (9e).


Un haut responsable de la Maison Blanche a finalement expliqué que la suggestion du président américain "n'était pas prévue".et que les diplomates américains n'en faisaient pas un sujet de discussion avec leurs homologues.

Des membres du Conseil des droits de la personne en Corée du Nord, basé à Toronto, ont voyagé jusqu'à Charlevoix pour exhorter le président américain à aborder de front la question des droits de l'Homme lors de sa rencontre prochaine, très attendue, avec le dirigeant Kim Jong-un, à Singapour.

"Au sein du G20, les ultimatums ne marchent pas et vous avez besoin de parvenir à des accords", a indiqué M. Lavrov, vantant le format du G20 comme "un mécanisme destiné à parvenir à un consensus".

How to Make Big Money in Sports? Be a Man
McGregor also made this list at No. 4, raking in $99 million. "The Notorious" was No. 24 on last year's list, earning $34 million. Just behind him is Jordan Spieth with earnings of $41.2m, a staggering $11.2m of which came in prize money earned on the course.


Un engagement a été pris avec les États-Unis d'avoir des discussions conjointes et de " mettre les faits autour de la table, parce qu'il y a aujourd'hui beaucoup de contre-vérités qui sont proférées", a-t-il ajouté.

Un rapprochement avec Moscou, avec levée des sanctions, est l'un des axes de la politique étrangère négociée par le M5S et la Ligue dans le cadre de leur accord de gouvernement.

Lorsqu'un journaliste de Quotidien a demandé aux dirigeants pendant cette rencontre bilatérale qui gagnait le bras de fer entre eux, Donald Trump a répondu: "Il serait très dur à battre (...) C'est mon ami", en pointant du doigt un Emmanuel Macron tout sourire. "Si cela n'arrive pas, nous nous en porterons encore mieux!"

"Olivier Giroud, ça devrait le faire" — Didier Deschamps
Il faut qu'il monte en puissance. "Il y va progressivement et c'est en enchaînant les minutes qu'il retrouvera le rythme". Le sélectionneur de l'équipe de France , Didier Deschamps , compte vraiment sur Paul Pogba en vue de la Coupe du monde.


Latest News