Trump envisage de gracier Mohamed Ali - Monde

Trump envisage de gracier Mohamed Ali - Monde

Trump envisage de gracier Mohamed Ali - Monde

En 1967, en plein Mouvement pour les droits civiques et au moment où le conflit au Viêt Nam s'enlisait, le sportif avait refusé d'être enrôlé dans l'armée américaine. "Je pense à Mohamed Ali", a-t-il répondu, interrogé sur d'éventuelles grâces qu'il pourrait annoncer. Il justifiait son refus d'aller combattre au Vietnam par des raisons religieuses et par sa réticence à aller affronter des populations lointaines qui ne lui avaient personnellement rien fait. Et l'ex-président démocrate Jimmy Carter avait par la suite amnistié les objecteurs de conscience ayant refusé la conscription pour le Vietnam.

Le geste de clémence de Donald Trump pourrait donc n'être que symbolique mais avec une certaine portée.

Quelles sont les émissions en ligne les plus demandées par les utilisateurs?
Les disciplines sportives les plus populaires Les émissions sportives en direct sont de plus en plus accessibles. Récemment, les émissions sportives sont de plus en plus populaires sur Internet.


Le président a fait cette annonce pratiquement deux ans, jour pour jour, après les obsèques de la vedette du noble art dans sa ville natale de Louisville dans le Kentucky.

La Constitution américaine confère au Président le droit régalien de grâce.

Le sélectionneur d’Égypte répond à Sergio Ramos — Héctor Cúper
Et c'est quelque chose que nous avons tous dit: "Waouh, nous devons le faire, nous devons le faire". Mohamed Salah était retombé lourdement sur son épaule.


Cette disposition a déjà permis à M. Trump de faire libérer, mercredi, Alice Johnson, une femme de 63 ans qui avait été condamnée à la perpétuité pour un délit de trafic de drogue. Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump en a usé à plusieurs reprises, notamment pour satisfaire ses soutiens de la première heure.

Récemment, le président américain a pris le contrepied en réhabilitant un autre boxeur, Jack Johnson, premier Noir champion du monde des poids lourd en 1908, et qui fut emprisonné pour des motifs racistes. À l'été 2017, il avait gracié l'ancien shérif Joe Arpaio, condamné pour ses méthodes policières discriminatoires envers les immigrés clandestins.

Lewis Hamilton: Mercedes star admits MAJOR Canadian Grand Prix concern
I was just a bit off, but that was it. "The laps weren't great laps", said the Mercedes driver, like Vettel a four times champion. I don't know if we're faster yet than we've ever been, but I've really enjoyed it.


Latest News