Vers une guerre commerciale entre les Etats-Unis et ses alliés

Il n'y a plus de communiqué commun a indiqué la présidence française

Il n'y a plus de communiqué commun a indiqué la présidence française

Comme annoncé par le président des Etats-Unis, Donald Trump, et faute d'accord avec l'Union européenne, des surtaxes de 10 et 25 % sur l'acier et l'aluminium importés aux USA entrent en application dès le 1 juin. "Je tiens une promesse que j'ai faite en campagne", a lancé Donald Trump, assurant que les États-Unis, avaient, pendant des décennies, été victimes de pratiques commerciales qu'il a assimilées à une "agression". Ce à quoi l'Europe rétorque qu'imposer des taxes à ces alliés n'est pas la solution à la surcapacité de l'acier.

Dès jeudi soir, Ottawa a donc indiqué que les produits américains seront taxés à hauteur de 16,6 milliards de dollars canadiens.

"Ces tarifs nuiront à l'industrie et aux travailleurs des deux côtés de la frontière canado-américaine, perturbant ainsi les chaînes d'approvisionnement qui ont rendu l'acier et l'aluminium nord-américains plus concurrentiels à l'échelle mondiale", a déclaré Trudeau. Emmanuel Macron estime que Donald Trump commet "une erreur" par une décision "illégale".

Roland Garros : les favoris ne lâchent rien
Serena avait effectué un retour gagnant en simple la veille sur la terre battue parisienne, avec la même tenue singulière. Halep tentera dès jeudi de les rejoindre, opposée à l'Américaine Taylor Townsend, bénéficiaire d'une invitation.


Le président a en fait largement arrondi au-dessus le déficit commercial américain avec le Mexique qui était de 70 milliards de dollars en 2017 dont 76 milliards pour les seules marchandises, les échanges étant positifs pour Washington sur les services. Le Canada pour sa part, dit Trudeau, achète plus d'acier américain que tout autre pays du monde, ce qui représente la moitié des exportations américaines d'acier.

"L'attaque frontale de Trump contre l'Union européenne brouille les pistes et provoque l'incompréhension", observe Elvire Fabry, de l'Institut Jacques Delors.

Frappé également, parce qu'il ne plie pas assez vite face aux revendications américaines dans la renégociation de l'Aléna, le Mexique a condamné "catégoriquement" les mesures américaines et annoncé "des mesures équivalentes sur divers produits" dont certains aciers, des fruits et des fromages. Ces exemptions viennent à expiration vendredi pour l'UE, le Canada et le Mexique.

Les obsèques de la petite Maëlys célébrées ce samedi près de Lyon
Il y a une place libre à la table familiale pour marquer le vide que tu laisses dans nos vies et dans nos cœurs", a-t-il confié. Catherine, 56 ans, dont la fille a été " assassinée " avait également voulu " témoigner (de son) soutien à la famille.


Cette rencontre du G7 Finances avait pour slogan initial "Investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde", ou "comment assurer que la croissance ne bénéficie pas qu'à quelques uns, comment mieux inclure les femmes", et "malheureusement nous devons parler de tarifs", a-t-il également déclaré. "Cela va permettre de calmer le jeu et peut-être que l'on peut utiliser le Sommet du G7 pour avoir des discussions en coulisses pour réduire la température et peut-être trouver des solutions à cela et régler l'ALENA aussi", a-t-il ajouté. A cette fin, "un conseil extraordinaire des ministres du Commerce pourrait être convoqué dès la semaine prochaine afin d'en discuter".

L'Union européenne a promis une réponse concertées aux taxes américaines et la Commission se penche sur les modalités de cette réponse.

"Tout d'abord, vous savez que l'Union européenne n'est en guerre avec personne". Ce n'est pas notre façon de faire des affaires, encore moins entre partenaires, amis et alliés de longue date.

Médicaments anti-Alzheimer. Déremboursés dès le 1er août
Interviewée sur Europe 1, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a expliqué avoir pris une décision "purement médicale". Il applique les recommandations de la Haute Autorité de santé quand elle était présidée par.


"Pour BusinessEurope, une organisation du secteur privé, l'UE " devrait réagir de manière proportionnée pour réellement défendre ses droits conformément aux règles de l'OMC", a soutenu son directeur général, Markus J. Beyrer".

Latest News