" "Le " National Geographic " fait son mea culpa — Racisme

Reportages racistes: le mea culpa de National Geographic

Le magazine National Geographic fait amende honorable et reconnaît avoir publié des reportages racistes

Dans un numéro spécial consacré au concept de "races", le magazine américain se livre à "examen de conscience", et revient sur la vision raciste qui imprégnait jusqu'aux années 70 ses images et ses reportages.

Après avoir analysé les 130 ans d'histoire du National Geographic, la rédactrice en chef espère enfin que ses successeurs "puissent être fiers de l'histoire de ce magazine - pas seulement pour les reportages que nous aurons décidé de publier mais aussi pour la diversité de journalistes, rédacteurs et photographes qui les portent".

La rédaction a donc demandé à un historien, John Edwin Mason, de se plonger dans les archives du magazine pour explorer cette problématique des "races" et de déterminer comment photos et articles en avaient rendu compte.

Une première ligne opérée par des autocars électriques — FlixBus
Pas du "Made in France " donc? "Ils en ont les capacités techniques mais le marché n'est pas encore suffisamment attractif". Deux cars électriques devraient circuler sur cette ligne à compter des vacances d'avril.


" Je suis le dixième rédacteur en chef de National Geographic depuis sa création en 1888 (...) Il m'est douloureux de partager cet affreux état de fait qui fait pourtant partie de l'histoire du magazine".

" Contrairement aux magazines comme "Life", explique John Edwin Mason, "National Geographic" a très peu fait en sorte que ses lecteurs dépassent les stéréotypes de la culture blanche occidentale, poursuit l'éditorial".

" Jusque dans les années 1970, "National Geographic" ignorait complètement les personnes de couleur qui vivaient aux Etats-Unis, ne leur reconnaissant que rarement un statut, le plus souvent celui d'ouvrier ou de domestique".

PSG : Le père de Neymar sort du silence
Des déclarations faites juste après une visite de la fondation Neymar par le président et le directeur sportif parisien . Une information qui rapproche une fois encore le PSG de Luis Enrique, ancien entraîneur de Ney au Barça .


"Il pointe aussi les " représentations glamour des femmes insulaires du Pacifique " faites par le magazine, les photographies sur lesquelles figurent des " autochtones "non civilisés", apparemment fascinés par la technologie "civilisée" des Occidentaux ". L'occasion aussi pour Susan Goldberg de reconnaître la vision colonialiste véhiculée par nombre de reportages publiés par cette institution du journalisme.

"Les Aborigènes qualifiés de 'sauvages'"Dans un article paru en 1916 sur l'Australie, les Aborigènes ont été qualifiés de 'sauvages' qui 'se classent parmi les moins intelligents de tous les êtres humains'", se rappelle le magazine dans cet éditorial relayé sur le site français".

Par exemple, Mason note qu'un reportage sur l'Afrique du Sud des années 1960 mentionne à peine le massacre de soixante-neuf personnes noires par la police qui avait eu lieu à l'époque. A la place, les personnes noires représentées sont des domestiques, des ouvriers ou sont en train de danser.

Free dépasse 20 millions d'abonnés mais la marge du fixe déçoit
Free a encore gagné près d'un million d'abonnés pour atteindre 13,7 millions, soit une part de marché de 19% selon le groupe. Le groupe propose un dividende de 0,68 euro par action au titre de l'exercice écoulé, contre 0,40 euro l'année précédente.


" National Geographic est né au moment où la colonisation était à son apogée, et où le monde était divisé entre colons et colonisés". (...) "National Geographic" n'a pas organisé l'émancipation des préjugés que son autorité aurait permis d'organiser. L'emblématique magazine américain National Geographic a publié, lundi, un éditorial aux allures de mea culpa.

Latest News