Les éditeurs s'insurgent contre le classement en addiction — Jeux vidéo

Capture Web

Capture Web

Laissons derrière nous les cercles consanguins ainsi que leurs débats stériles et biaisés sur les dangers des jeux vidéo, qui poussent quelques associations françaises et familiales à crier au loup, pour nous concentrer sur une échelle un peu plus préoccupante, le globe.

L'explosion visait "peut-être" le G5 Sahel, aucune revendication — Ouagadougou
Mais des sources proches du gouvernement n'excluraient pas une responsabilité de personnes liées au putsch manqué de 2015. Cette réunion entre le chef d'état-major et des officiers a été changée de salle au dernier moment, évitant un carnage.


Plusieurs fédérations d'éditeurs de jeux vidéo dans le monde appellent l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à revenir sur sa décision de classer prochainement l'addiction au jeu vidéo comme maladie.

Iran calls on US, Europe to scrap nuclear weapons
Saturday's ISNA report quotes Khadem as saying Iran's diplomats should defend the country's political positions in sport.


Le "trouble du jeu vidéo", comme il a été baptisé, est une pathologie caractérisée par un comportement anormal lié à ce divertissement, le jeu prenant toujours davantage de place dans la vie de l'individu. Les éditeurs de jeux vidéo veulent prouver que la démarche de l'OMS ne repose sur aucune étude scientifique tangible.

New Nintendo Switch Hardware Accessories Coming To Lift Sales
Even Nintendo itself has said that Switch's second year will be "crucial" in determining how successful it is. Nintendo has no plans for a revised version of the Switch console nor is there any plans for a version 2.0.


"Une vision opposée à celle de l'OMS dont un porte-parole avait affirmé en janvier: " Les experts de la santé sont d'accord pour dire qu'il y a un problème " et que la prochaine inclusion du " trouble au jeu vidéo " dans la Classification internationale des maladies (CIM) est une étape " appropriée ". Selon les experts, un individu doit montrer une addiction anormale au jeu pendant au moins un an avant d'être diagnostiqué comme souffrant de ce trouble. " Et cet appel rassemble aussi des représentants aux États-Unis, au Brésil, en Afrique du Sud, en Corée du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Nous insistons sur la nécessité d'y mettre fin", relève dans un communiqué Simon Little, directeur général de la Fédération européenne des éditeurs de jeux vidéo. Ils s'appuient sur un article à paraître, selon eux, en mars dans la revue scientifique Journal of Behavioral Addictions.

Latest News