Les éditeurs s'insurgent contre le classement en addiction — Jeux vidéo

Classification de l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie: les éditeurs contre-attaquent

Les éditeurs s'insurgent contre le classement en addiction — Jeux vidéo

Laissons derrière nous les cercles consanguins ainsi que leurs débats stériles et biaisés sur les dangers des jeux vidéo, qui poussent quelques associations françaises et familiales à crier au loup, pour nous concentrer sur une échelle un peu plus préoccupante, le globe.

Neymar's operation a success, says Brazil confederation
Rita di Cassia Sepulveda stopped by with her seven-year-old twin sons, Gabriel and Rafael, who are avid fans of the star. PSG initially said the Brazil forward would not go under the knife, before announcing a day later that he would.


Plusieurs fédérations d'éditeurs de jeux vidéo dans le monde appellent l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à revenir sur sa décision de classer prochainement l'addiction au jeu vidéo comme maladie.

Brad Stevens on Gordon Hayward: 'He's not playing this year'
It certainly doesn't appear like Hayward is writing off a return just in time to help the Celtics make a playoff run. On Friday, he teased an upcoming Players' Tribune update with a video and the tweet, "Patience".


Le "trouble du jeu vidéo", comme il a été baptisé, est une pathologie caractérisée par un comportement anormal lié à ce divertissement, le jeu prenant toujours davantage de place dans la vie de l'individu. Les éditeurs de jeux vidéo veulent prouver que la démarche de l'OMS ne repose sur aucune étude scientifique tangible.

Poutine explique à quel moment la Russie peut s'en servir — Arme Nucléaire
Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.


"Une vision opposée à celle de l'OMS dont un porte-parole avait affirmé en janvier: " Les experts de la santé sont d'accord pour dire qu'il y a un problème " et que la prochaine inclusion du " trouble au jeu vidéo " dans la Classification internationale des maladies (CIM) est une étape " appropriée ". Selon les experts, un individu doit montrer une addiction anormale au jeu pendant au moins un an avant d'être diagnostiqué comme souffrant de ce trouble. " Et cet appel rassemble aussi des représentants aux États-Unis, au Brésil, en Afrique du Sud, en Corée du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Nous insistons sur la nécessité d'y mettre fin", relève dans un communiqué Simon Little, directeur général de la Fédération européenne des éditeurs de jeux vidéo. Ils s'appuient sur un article à paraître, selon eux, en mars dans la revue scientifique Journal of Behavioral Addictions.

Latest News