L'amende forfaitaire est retenue — Cannabis

COLLOMB TENTE DE RASSURER LA MAJORITÉ SUR L'IMMIGRATION

Le gouvernement va mettre en place une amende pour les consommateurs de cannabis

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé ce jeudi que le gouvernement allait opter pour une amende destinée aux usagers de cannabis qui risquent aujourd'hui jusqu'à un an de prison.

Au moins deux morts dans le déraillement d'un train (Photos) — Italie
Les blessés les plus graves ont reçu les premiers soins dans un champ à quelques dizaines de mètres du lieu de l'accident. Le train était parti de la ville de Crémone pour rejoindre Milan et transportait à son bord de nombreux travailleurs.


Une amende contraventionnelle dont le montant variera entre 150 et 200€ serait pour Robin Reda le moyen de " permettre aux forces de l'ordre de mettre fin à la procédure sur le terrain " avec une immédiateté dans l'application de la sanction.

Quinze départements toujours en vigilance orange — Inondations
Après la crue de ce début d'année (4,10 mètres le 10 janvier dernier), le niveau est à nouveau orienté à la hausse. En raison des pluies attendues dans les prochains jours, les prévisions de Vigicrues ne sont pas très bonnes.


Il s'agit de l'une des mesures phares du rapport parlementaire transmis ce mercredi au gouvernement, confirmée par le ministre de l'Intérieur sur Europe 1 ce matin: "Nous allons forfaitiser ce délit (...) On veut tout de suite demander une somme mais ensuite il peut y avoir des poursuites". Publié par Le Parisien, les conclusions du rapport vont dans le sens d'une dépénalisation de la consommation de cannabis en France. "(.) La forfaitisation n'éteint pas l'action pénale".

Un proche de Benoît Hamon serait accusé de viol
Selon Libération , les faits se seraient déroulés à Paris dans la nuit du 10 au 11 juin 2017, à la veille du second tour des législatives.


M. Collomb a estimé que cette promesse de campagne du candidat Macron pourrait être mise en oeuvre via une loi, "peut-être" celle sur la réforme de la procédure pénale. Une "approche pragmatique" saluée par le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, sur BFM TV, et qui rompt, selon lui, avec la traditionnelle politique répressive en France. Cette amende pourra éventuellement être assortie de poursuites pénales, a-t-il précisé. Le gouvernement a donc opté pour la première proposition, défendue par le député de Gironde Eric Poulliat (LREM). Cette mesure avait également les faveurs des syndicats policiers qui plébiscitent une "amende forfaitaire" mais pas la simple contravention, qui "n'est ni plus ni moins qu'une dépénalisation", selon le syndicat policier Alliance.

Latest News