Merkel et Macron face aux "troupes" américaines à Davos

Forum de Davos: Emmanuel Macron vante le retour de la France

Markus Schreiber AP SIPA

Le président français profitera de son passage à Davos pour s'entretenir avec le roi Abdallah II de Jordanie et avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

S'exprimant à la fois en anglais et en français face aux grands patrons et dirigeants politiques, le président français a clamé le "retour" de la France.

Emmanuel Macron réclame également un "nouveau contrat mondial", sans quoi "les extrémismes gagneront dans dix ou quinze ans dans tous les pays": il a par exemple appelé les multinationales à renoncer à "l'optimisation fiscale à tout crin", et les gouvernements à élaborer des "stratégies fiscales coordonnées au niveau international".

Fusillade dans un lycée américain, un mort et plusieurs blessés
Ce dernier a par ailleurs précisé que toutes les victimes étaient a priori scolarisées dans l'établissement. Il s'agit d'une des premières fusillades de masse aux Etats-Unis de l'année 2018.


L'édition 2018 du Forum économique mondial a lieu de mardi à vendredi dans la station de ski huppée de Davos, située dans l'est de la Suisse.

Donald Trump vient certes promouvoir son programme "L'Amérique d'abord", mais il entend "travailler avec le reste du monde", a assuré le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Il a ainsi souligné qu'un "dollar plus faible" était "bon" pour les Etats-Unis et leurs exportations, ce qui a instantanément fait baisser le billet vert sur le marché des changes, dopant encore la compétitivité de la première puissance mondiale.

Avant lui, Angela Merkel avait déclaré que le " protectionnisme n'est pas la bonne solution " aux problèmes du monde.

Le drone entre Mavic Pro et Spark — DJI Mavic Air
Sont inclus, la batterie, la radiocommande, un étui, deux paires de protections d'hélices et quatre paires de nouvelles hélices. Le DJi Mavic Air reste un drone haut de gamme et est lancé au tarif de 849 €, avec trois coloris possible: blanc, rouge ou noir.


Quant à la Chine, elle a joint sa voix aux chantres du libre-échange et a promis d'engager des réformes supplémentaires pour s'ouvrir davantage.

Lors du même point-presse, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross a lui choisi un vocabulaire belliqueux.

"Nous nous élevons contre toutes les formes de protectionnisme (.) L'ouverture est cruciale non seulement pour la Chine mais pour le monde entier", a affirmé Liu He, le puissant conseiller économique de Xi Jinping.

Carrefour : suppressions de postes et plan d'économies de deux milliards d'euros
Les conséquences pour la Belgique? On sait MyDesign sur la sellette, mais son sort ne sera pas tranché aujourd'hui. Est annoncé avant la fin de l'année le lancement d'une plateforme marchande unique pour la France, Carrefour .fr.


" Il est si facile de lancer une guerre commerciale, mais si difficile d'arrêter les dégâts qu'elle entraîne". Non, leur a-t-il lancé, "la croissance n'est pas une fin en soi".

Latest News