Le président palestinien affirme qu'Israël "a mis fin" aux accords d'Oslo

Pourparlers de paix avec Israël Le rejet du parrainage US expliqué par S. Erekat

Le président palestinien affirme qu'Israël "a mis fin" aux accords d'Oslo

Washington aura bien du mal à obtenir une oreille attentive des autorités palestiniennes pour résoudre le conflit israélo-palestinien après la décision, vivement critiquée à l'international, du président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, le 6 décembre dernier. La rencontre avec cette délégation conduite par Azzam Al-Ahmada, président du groupe Fatah au sein de ce conseil, précède la réunion du Conseil central palestinien du 15 janvier, qui se penchera sur la situation régionale après la décision américaine sur Jérusalem, dénoncée par les Palestiniens, selon un communiqué de la présidence.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé dimanche soir qu'Israël 'a mis fin' aux accords d'Oslo sur l'autonomie palestinienne signés en 1993. "Nous sommes à un moment critique". Notre futur est en jeu', a-t-il conclu.

Trump refuse d'inaugurer une nouvelle ambassade à Londres
Ce dernier s'était écharpé sur Twitter avec le président américain , qui l'a accusé de prendre le terrorisme à la légère. Sa raison: l'administration Obama n'a pas bien géré la nouvelle ambassade américaine qu'il devait inaugurer.


Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

M. Abbas avait déjà affirmé que les Américains ne pouvaient plus jouer un rôle de médiateur dans le processus de paix après la déclaration du président Trump sur Jérusalem.

Raymond James Gains Confidence in Amazon (NASDAQ:AMZN). Will Other Analysts Follow?
Since August 3, 2017, it had 0 insider purchases, and 9 sales for $16.47 million activity. $2.05 million worth of Amazon.com, Inc. Shares for $536,666 were sold by Reynolds Shelley on Tuesday, August 15. 118 funds opened positions while 420 raised stakes.


A la tête de l'Autorité palestinienne depuis 2005, Mahmoud Abbas, 82 ans, avait annoncé qu'il ne recevrait pas le vice-président Mike Pence dont la visite initialement prévue mi-décembre avait été reportée au 22 janvier. Il avait aussi affirmé qu'il n'accepterait 'aucun plan' de paix proposé par Washington. Et le président de la République, qui doit se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens en 2018, a "réaffirmé la position française et européenne en faveur des deux États et la nécessité de faire émerger les conditions d'une feuille de route politique dans les semaines à venir, comme évoqué avec le président Abbas".

China warns of USA protectionism after Huawei setback
Huawei didn't quite have the CES 2018 coming out party for the US market that it may have wanted. As for bringing in Gadot, this isn't the first time Huawei has added superhero star power.


Latest News