Non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab — Attentat Copernic

Non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab — Attentat Copernic

Non-lieu en faveur du suspect Hassan Diab — Attentat Copernic

Près de quarante ans après l'attentat à la bombe de la rue Copernic à Paris, le 3 octobre 1980, qui fit quatre morts devant une synagogue, les juges d'instruction ont rendu un non-lieu, vendredi 12 janvier, en faveur de l'unique suspect, Hassan Diab.

. Ils ordonnent la "mise en liberté immédiate" du Libano-Canadien qui a passé plus de trois ans en détention provisoire.

Status Orange fog warning issued for entire country
Motorists were warned to take care in the conditions with the AA advising drivers to use their fog lights. There are also warnings that visibility will fall below 100 metres in places.


"Cette décision dans une affaire de terrorisme d'une extrême gravité est exceptionnelle". Il a donné au juge d'instruction les noms de deux femmes ayant révisé les épreuves avec lui qui ont corroboré sa version.

Elliott DeGeneres, Ellen DeGeneres' father, passes away at 92
People who are in their homes waiting to be rescued, they don't know what's happening because there's no power, there's no water. That is our building, that is my billboard, that is what you see when you walk in here and I got a rainbow before he died".


Autre élément à décharge pour les magistrats, "l'absence d'empreintes digitales" de l'ancien professeur parmi toutes celles retrouvées sur différentes pièces qui ont pu être manipulées par le ou les auteurs de l'attentat. L'enquête, l'une des plus anciennes à Paris, avait attribué cet attentat, non revendiqué, au Front populaire de libération de la Palestine-Opérations spéciales (FPLP-OS), un groupe né d'une scission du FPLP, et les renseignements français avaient identifié Hassan Diab, en 1999. Il avait demandé à plusieurs reprises, ainsi qu'un juge des libertés et de la détention, sa remise en liberté, avec assignation à résidence et port d'un bracelet électronique. " Vu les nombreuses divergences qui existent dans ce dossier, ce sera une bonne chose que la cour d'appel tranche ", a relevé l'un de leurs avocats, Eric Morain.

Four senior judges open rift with India's chief justice
When reporters asked about the issues, the top court judges said they included "allocation of cases by CJI Dipak Misra ". If past events are any guide, the government will unlikely get drawn into this, citing the judiciary's independence.


Dans la foulée, le parquet, qui avait requis le renvoi de ce dernier devant les assises, a annoncé qu'il faisait appel de l'ordonnance des juges.

Latest News